CONSO

Comment éviter l’incendie de votre sapin de Noël? Des conseils intemporels

Les mises en garde contre les incendies de sapin ne sont pas nouvelles. Elles existaient déjà il y a près de 44 ans, comme on peut le voir dans une archive dénichée sur le site de la Sonuma.

 

Retrouvez d’autres archives sur le site: www.sonuma.be

 

Symbole incontournable des fêtes de fin d’année, le sapin fait progressivement son retour dans nos chaumières à l’approche de Noël.

Cette tradition ancestrale n’en reste pas moins un gros risque d’incendie. Un arbre naturel un peu trop sec qui s’embrase peut mettre le feu à votre salon en à peine quelques secondes. Et ce problème n’est pas nouveau, loin de là.

En 1975, le journal télévisé de la RTBF pointait déjà du doigt le risque d’incendie des sapins et fournissait une liste de conseils, toujours d’actualité de nos jours. «Votre arbre doit être bien vert et son pied doit être déposé dans de l’eau ou du sable humide», expliquait le journaliste Francis Buytaers il y a près de 44 ans.

En plus d’être bien humide, le sapin ne doit pas être placé n’importe où. «Il doit se trouver à une distance raisonnable des foyers de chauffage de tentures ou de draperies inflammables. Il ne faut pas qu’il soit couvert de jouets ou de garnitures en papier ou en plastique. Pas de bougies allumées près de l’arbre mais bien un seau d’eau.»

L’an dernier, nous avions interrogé le colonel Marc Gilbert, chef de corps de la zone de secours Val de Sambre. En plus des recommandations ci-dessus, il préconisait d’opter pour un sapin de Noël artificiel et de prévoir un extincteur à proximité de votre sapin.