THÉÂTRE

«Les carnets de Peter»

«Les carnets de Peter»

-

Le vendredi 22 novembre 2019, les élèves de 5e et 6e années de l’école Charles Buls sont partis au théâtre de la «Montagne Magique» qui se situe rue du Marais, 57 à Bruxelles. Ils y sont allés pour regarder une pièce de théâtre appelé «Les carnets de Peter».

Cette pièce est inspirée d’une histoire vraie. Elle raconte la vie de Neumeyer Peter, un petit garçon d’origine juive allemande. Peter est né en 1929 à Munich en Allemagne. Lui et sa famille ont fui en Amérique pendant la seconde guerre mondiale à cause de la montée du Nazisme.

Il décidera ensuite de devenir écrivain à San Francisco. Il s’invente un petit héro imaginaire nommé «Donald» qui lui ressemble beaucoup. Donald a un animal de compagnie appelé «STEUJ GNEUMPFFF», une créature douce et sociable. Aujourd’hui Peter est un adulte de 89 ans. Il vit toujours en Californie (Amérique du Nord).

Une mise en scène magique

Lorsque nous sommes rentrés, la salle était sombre. Sur la scène, il y avait un décor qui montrait une bibliothèque avec d’anciens objets. Celui-ci était mobile, et il y avait beaucoup de «trompe-l’œil» comme les livres peints, des trappes secrètes, un écran,…

Un homme caché derrière un tissu apparaissait parfois dans le décor. C’était «l’homme de la tour» qui jouait de la musique.

Il y avait 4 acteurs sur scène: la bibliothécaire, l’homme de la tour, le veilleur de nuit et le lecteur. Ils étaient tous habillés en vêtements d’époque. La nuit, après la fermeture de la bibliothèque, les personnages veillaient tous sur les carnets de Peter, sur les histoires de Donald que Peter leur avait confié. Donald continuera à vivre à travers les livres. Les acteurs ont mise en scène l’histoire à l’aide de figurines, de jouets en bois et autres accessoires pour créer des jeux d’ombres. Un des acteurs a même fait sortir de la fumée de sa bouche. Il y avait aussi des jeux de lumière pour animer toute l’histoire. La pièce était magnifique et la musique au piano fabuleuse.

Quand la nuit se termine, la bibliothèque retrouve son apparence d’ordre et de calme…. Les lumières de la salle se rallument, c’est la fin des aventures de Peter.

Une belle rencontre

Après la pièce, les acteurs étaient fatigués parce qu’ils ont mis beaucoup d’énergie dans ce spectacle. Ils ont utilisé beaucoup d’éléments pour mettre en scène la vie de Peter.

Nous avons la chance de les rencontrer quelques minutes et de leur poser des questions. Nous avons que l’histoire de Peter était vraie et qu’il est venu en personne voir la pièce avec sa femme, ses enfants, et ses petits-enfants. Les acteurs n’ont pas voulu révéler tous les secrets des trompe-l’œil pour garder un peu de mystère.

Le sondage de la semaine