En savoir plus

Les 70 ans de l’OTAN sous tension

Les 70 ans de l’OTAN  sous tension

Le président turc et le président français, en désaccord. AFP

C’est à Londres, au Royaume-Uni, qu’a lieu un sommet (une réunion) pour les 70 ans de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord). Mais l’ambiance est…, disons, un peu tendue.

L’OTAN, l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, est née après la Seconde Guerre mondiale (1940-1945). Au départ, 12 pays ont signé un accord militaire. Aujourd’hui, l’Organisation réunit 29 pays d’Amérique du Nord et d’Europe, dont la Belgique.

Quand l’OTAN est née, les tensions mondiales étaient nombreuses. Le monde vivait ce que l’on appelait une «guerre froide». Cela signifie que la planète était divisée en deux «blocs», l’Est et l’Ouest, qui étaient ennemis et se menaçaient mutuellement. Dans chacun des deux «blocs», les pays avaient signé des engagements à se protéger les uns les autres en cas d’attaque.

Au début des années 1990, cette guerre froide s’est terminée. L’OTAN est restée, avec le même principe de base: si un pays de l’organisation est attaqué, les autres l’aident à se défendre. Mais la menace sur la sécurité des pays s’est élargie, par exemple, au terrorisme, et plus seulement aux attaques militaires.

Obtenir le consensus

Au sein de l’OTAN, les décisions sont prises par consensus, c’est-à-dire d’un commun accord. Il n’y a donc pas de procédure de vote à l’OTAN. Les consultations se poursuivent jusqu’au moment où se dégage une décision acceptable par tous.

Le 7 novembre, le président français Emmanuel Macron s’est fâché et a déclaré que l’OTAN était en état de «mort cérébrale» (autrement dit: morte). Le président voulait dénoncer l’attitude des États-Unis et de la Turquie, deux membres de l’OTAN. Il reprochait à Donald Trump d’avoir décidé de retirer ses troupes de Syrie sans prévenir ses alliés (ceux de l’OTAN). Et il reprochait à la Turquie d’avoir lancé une attaque au nord-est de la Syrie contre les forces kurdes qui ont été les alliées de la France, de l’Europe et des États-Unis dans leur lutte contre l’État islamique (Daesh, un groupe d’extrémistes musulmans). La Turquie, membre de l’OTAN, a fait ainsi cavalier seul sans se soucier des autres membres de l’organisation militaire. Cela n’a pas plu au président turc Recep Tayyip Erdogan qui a réagi violemment.

L’Alliance a été fondée en 1949 par 12 pays. En 2019, elle en compte 29.

https://www.nato.int/nato-welcome/index_fr.html

Le sondage de la semaine