WAVRE

Douze ans de prison pour avoir fait vivre l’horreur à un père et à sa fille

Douze ans de prison pour avoir fait vivre l’horreur à un père et à sa fille

Un habitant de Wavre a été condamné ce mardi. Il avait violemment agressé un père et sa fille au mois de mars dernier. BELGA

Un habitant de Wavre a été condamné ce mardi. Il avait violemment agressé un père et sa fille au mois de mars dernier

Cet habitant de Wavre, toxicomane âgé de 35 ans et connu de la justice, avait fait vivre un véritable cauchemar à un père et sa fille à Braine-l’Alleud, le soir du 29 mars dernier. Pour ces faits, le tribunal correctionnel du Brabant wallon l’avait entendu le 12 novembre dernier. Il disait alors ne pas se souvenir… Alexandre T. est condamné à 12 ans de prison et à une mise à disposition du tribunal d’application des peines durant cinq ans.

Le jugement rappelle les faits dans les grandes lignes, insiste sur leur gravité extrême et le profond mépris pour l’intégrité physique d’autrui dont ils attestent dans le chef du prévenu. Qu’il ait été résident en cure au Domaine pour traiter ses assuétudes n’y change rien. Ce jour-là, il avait obtenu une permission de sortie.

Récit d’une soirée effrayante

Ce soir-là, un père et sa fille (15 ans) sont chez eux, à Braine-l’Alleud. Un homme sonne et sous prétexte de s’être enfermé à l’extérieur de chez lui et d’être un nouveau voisin, il se fait ouvrir la porte et entre. Il est armé d’un pistolet. Il oblige le père et sa fille à se mettre dans le canapé. Il pointe son arme sur le père et lui intime de téléphoner pour décommander le souper prévu chez des amis. Il sort un couteau, bande leurs yeux et devient de plus en plus agressif et sadique. Il menace la fille de lui couper un doigt et de l’égorger. Il met un coup de tête au père et lui fracasse une bouteille en verre sur le crâne.

Profitant d’un moment d’inattention, ce dernier fait signe à sa fille de s’échapper avec lui mais son hésitation lui est fatale. Elle est rattrapée par l’agresseur. Restée seule avec lui, la malheureuse est obligée de se déshabiller et subira des actes à caractère sexuel sous la menace pendant que son père alerte la police.

Lorsque les secours arrivent, l’agresseur est toujours dans la maison. Il pointe son arme sur sa propre tempe, sort, mais garde l’arme sur sa tempe, puis se dirige vers un policier en le pointant à son tour. Des tirs de sommation ont lieu, mais Alexandre T. ne se démonte pas. Le policier tire alors sur le fou furieux qui continue de s’avancer. Il le touche à la jambe. Enfin, le cauchemar prend fin.

Craignant les répercussions psychologiques que ces terribles faits auront plus tard, sur la très jeune fille qui vit désormais dans la terreur, le tribunal lui a accordé un dommage moral de 20 000€. Alexandre T. est aussi condamné à payer 15 000€ au père et 7 500€ à la mère de l’adolescente. Et 4 000€ de dommage matériel. La zone de police et le policier obtiennent un euro à titre provisionnel.