D3 AMATEURS

Huy déjà relégué? Oui, quasiment

Huy déjà relégué? Oui, quasiment

Huy aura beau regarder vers le haut… Heymans

Il faudrait désormais un miracle à Huy pour éviter la culbute en P1. Sur le 2e tour, les Hutois devront gagner un match sur deux.

Le constat fait mal mais, à un moment, il faut appeler un chat un chat: le RFC Huy devra désormais compter sur un miracle pour sauver sa tête en D3 amateurs. Vu la situation en pointillés des clubs francophones en D1 amateurs (on pense ici à Liège, Visé mais surtout Tubize évidemment), il est plus que probable que les quatre derniers de la série descendront et qu’un 5e pourrait suivre en fonction de ce qui se passe au-dessus.

Sur le plan comptable, le RFC Huy pointe actuellement à 8 points du barragiste actuel nommé Aywaille. Si on part du principe (réaliste) que Huy devra prendre quelque 35 unités pour se sauver, il lui faudrait donc signer un 26/45 points lors de ce second tour qui commence samedi face à Raeren. On peut compter comme on veut: Huy devra donc gagner au moins 7 rencontres sur les 15 qui lui restent d’ici la fin de la saison.

Autant l’avouer, c’est quasi mission impossible. D’autant plus que les signaux ne plaident pas en faveur des Hutois. La sinistrose semble les avoir gagnés alors que le déséquilibre entre bloc défensif et solutions offensives est plus criant que jamais avec l’option Serme, sans doute absent jusqu’en janvier, au moins. Sans être méchant, cela manque clairement de qualités pures, du moins en profondeur, pour espérer faire mieux. Puis, comme le disait un observateur avisé du cercle hutois dimanche juste après le 2-3, «quand cela arrive toutes les semaines, ce ne peut plus être un hasard…»

De fait. Huy est sans doute là où il doit être au classement. Sa survie dans la série dépend désormais d’un hypothétique mercato hivernal (avec un Crahay sans doute qualifié dès samedi et dont la suite est conditionnée à un 6/6) dont on connaît toute la relativité et son lot de surprises. Et si le meilleur moyen (et le meilleur marché) de rester en nationale était finalement une fusion avec Solières? Suivez notre regard…