FOOTBALL

La joie puis la poisse pour Sciullintano

La joie puis la poisse pour Sciullintano

La bonne prestation du défenseur a été ternie par sa blessure. Masson

Le défenseur de Warnant a fêté ses premières minutes avec la D3... avant de sortir sur une nouvelle blessure.

Cela devait être un grand jour pour David Sciullintano. Après de longs mois de galère, le défenseur arrivé de Tilleur a enfin reçu sa chance avec la D3 de Warnant. «Je m’étais occasionné une double entorse interne, externe avec un arrachement osseux au niveau de la cheville gauche, rappelle-t-il. C’est arrivé en fin de préparation, ça a été une longue traversée du désert. Réintégrer l’équipe n’a pas été évident.» Mais pour faire face à l’autre leader de la série en cette fin de premier tour, David a reçu sa chance, après avoir pris un peu de temps de jeu en P3. «Et il réalise un très bon match, confie Stéphane Jaspart. C’est un gars avec une super mentalité, qui s’est soigné comme il le fallait.» À l’arrière droit, le défenseur de 28 ans a réalisé une solide performance. «J’ai avant tout penser à mon travail défensif, analyse l’intéressé. J’ai appris jeudi que j’allais jouer, je n’avais qu’une seule idée en tête: tout donner et ne rien regretter.»

Malheureusement, le sort s’est à nouveau acharné sur David. On joue la 83e minute quand un joueur de Richelle retombe sur lui alors que son genou se bloque. «Je l’ai entendu craqué, souffle-t-il. C’est vraiment très difficile à vivre.» Sorti dans la foulée, le défenseur a été pris en charge par le kiné de Warnant et espère que les nouvelles ne seront pas trop mauvaises. «Je suis poursuivi par la poisse ces dernières années, regrette-t-il. Heureusement, collectivement, on fait de bons résultats.»

Ce lundi, David Sciullintano avait toujours mal. Il passera des examens complémentaires cette semaine.