Stéphanie Haubruge porte aujourd’hui le surnom de Gasiline et elle confectionne des foulards uniques dans son atelier, à Bossière.

L’aventure a débuté pend marché artisanal. «J’ai acheté un foulard du même style que ceux que je propose aujourd’hui. J’ai très vite eu envie d’en créer d’autres pour moi». Rapidement elle va proposer les propositions de sa passion à ses amies et à sa famille pour ensuite passer à la vente suite à des demandes. Évidemment Stéphanie était passionnée depuis toujours par la mode et la couture et elle a suivi une année dans la section couture à Tarcienne. Elle nous explique ses œuvres: «je réalise un assemblage de deux pans de tissus agrémenté d’un galon décoratif. Ils se portent soit en étole, en écharpe ou encore, la manière la plus tendance, en triangle.»Il s’agit de modèles uniques: «certains se ressemblent très fort mais la différence peut soit se définir par le choix du ruban que j’y couds, soit pour le choix de l’un des tissus.» Les tissus sont sélectionnés lors des marchés aux tissus ou en ligne chez ses fournisseurs. Le processus de production est maintenant bien au point: «je détermine dans un premier temps les deux morceaux que je vais assembler pour ensuite y coudre un ruban décoratif. Je veille également à ce que mes créations soient en harmonie avec les vêtements que je propose à la boutique pour que les dames puissent y trouver un ensemble en parfait accord.»L’objectif de Gasiline est de développer son site de vente en ligne dans les deux domaines: vente de vêtements et création de foulards. Et tout cela en gardant en tête l’élément essentiel: «une fois qu’un de mes foulards est terminé, je suis fière du résultat!»

Informations: www.gasiline.com