Déjà avant la seconde guerre mondiale le théâtre wallon a fait partie de la vie des Comblinois. À la Libération, le secrétaire communal de l’époque, Lucien Hennen, avait écrit des sketches interprétés par de nouveaux comédiens avec un succès qui dépassait les frontières de la commune, des Liégeois y venaient par cars entiers.

C’était aussi le cas de Comblain – la – Tour où, sous la houlette de Joseph Huberty, la troupe des «Joyeux Cyclistes» était renommée. Lors d’une récente et chaleureuse interview, «tout en wallon», Marcel Cornet, comédien et mémoire vivante, le secrétaire communal actuel et comédien Jean – Claude Bastin ainsi que Raymond Missotten, metteur en scène et comédien, ont évoqué bien des souvenirs concernant la troupe actuelle, «Quéle Trope». Troupe créée l’initiative de l’auteure Jeannine Lemaître (qui donnait aussi des cours de wallon aux enfants) avec Marcel et Thérèse Raskin, lui comédien et auteur, elle secrétaire et aide – mémoire, la troupe fut dirigée par Patricia Dupont, comédienne et auteure prolixe. De nombreux comédiens de «Quéle Trope» ont joué sur les planches du complexe communal au rythme de deux spectacles par an mais aussi à l’extérieur. On y a vu des chefs – d’œuvre tels que «Li curé Bacchus» ou «Li nut' « en 2014 à l’occasion du 100e anniversaire du début de la guerre 14 – 18 et récemment, en novembre, «Habote» qui se déroule en 40 -45, toutes deux de Théo Nullens. Par contre, «Quéle Trope» aime proposer du «théâtre joyeux» à son très fidèle public avec des comédiens aussi fidèles tels que Marcel Cornet et René Charles (décorés pour 60 ans de théâtre il y a plusieurs années déjà) ou Andrée Beaumont qui jouait encore à la veille de ses 80 ans puis qui présenta les spectacles. Avec eux, le wallon est loin d’être mort en Ourthe – Amblève.