Désormais jeune retraité, Bernard Brunin a cédé le relais de la ferme familiale à sa fille et son beau-fils. Mais puisque ceux-ci gèrent une autre exploitation agricole non loin de Binche, c’est donc Martine, épouse de Bernard, qui s’occupe du point de vente dourois.

Nombreux sont les clients habitués ou les automobilistes de passage qui s’arrêtent ici pour assurer leurs provisions de pommes de terre: «Nous proposons pas moins de six variétés, nous confie Martine. Dont une nouvelle: la Valéry. Une pomme de terre rouge à chair ferme. C’est sans doute l’Annabelle qui a le meilleur goût et la meilleure chair. Beaucoup de clients la demandent. Mais la Bintje garde aussi ses amateurs.» Dans le Haut-Pays comme dans d’autres régions agricoles, la sécheresse de l’année 2019 explique des rendements moindres et un petit manque au niveau des calibres. Par contre la conservation ne posera pas de problème. Par ailleurs depuis le 1er novembre, les racines de chicons trouvent ici preneurs tandis que depuis peu, les witloofs cultivés à la ferme ravissent déjà les amateurs. Bernard nous explique: «Notre fille Céline s’est lancée en 2018 dans la production de chicons de pleine terre en réponse à un appel à projet européen. Mais pour ce qui est des racines, des clients réservent très tôt pour leur production personnelle. Si vous disposez d’un lieu sans lumière à une température constante de minimum 15° et que vous n’oubliez pas d’arroser, ce n’est pas une culture si difficile.» Qu’on l’appelle endives, chicorée Witloof ou simplement chicons, voilà bien un légume de saison qui ne manque pas de culinaires déclinaisons! Et vous, c’est avec ou sans boulettes?Ferme Brunin, rue du Préfeuillet, 32, à Dour. Tél.: 065 65 30 72.