La vie d’un club sportif est faite de hauts et de bas. Le Water-Polo Soignies n’échappe pas à la règle comme l’explique son président Philippe Duveau: «La création du club remonte à l’année 1989 et il a fait ses débuts en compétition en 1990.

Six personnes sont à la base de la création du club et venaient du club de Mons. Nous sommes immédiatement montés pour arriver jusqu’en division 2 nationale et nous avons failli atteindre la D1. Depuis lors, nous étions plutôt sur une pente descendante.» La première génération avait vieilli et l’équipe sonégienne s’est retrouvée en division 4. Il fallait retrouver de nouvelles forces vives. «Nous avions perdu quelques heures de piscine et le club a été restructuré car il y avait un gros trou entre les générations. Une école de jeunes a été créée avec pour mission de sauver le club. Cette mission est désormais accomplie et nous remontons en puissance. Les deux ou trois dernières années avaient été compliquées au niveau de l’équipe première. Nous avons désormais 25 joueurs pour l’équipe première et une trentaine de jeunes âgés de 7 à 15 ans. D’ici quatre à cinq ans, nous espérons retrouver la D3 et pourquoi pas la D2?», espère Philippe Duveau. Le water-polo est un sport relativement confidentiel dans nos contrées, il ne manque cependant pas d’atouts. «Il s’agit d’un sport exceptionnel, différent des autres, vraiment amateur et hors du commun, s’enthousiasme le président. Le water-polo est aussi un sport très complet et physique. Il faut être un bon nageur, mais aussi avoir l’esprit d’équipe pour le pratiquer tout en n’ayant pas peur des contacts. Une rencontre se divise en quatre quart-temps de 8 minutes de jeu réel.» Le club de water-polo est une section de l’ASBL ORCA (bébés nageurs, une école de natation, aquagym…).

ORCA Water-polo Soignies Philippe Duveau www.orca-soignies.be