L’an prochain, l’antenne mouscronnoise d’Hainaut Séniors soufflera ses 35 bougies. Et à n’en point douter, pour sa coordinatrice, Caroline Vansteenbrugge, cette année veut être frappée du sceau de l’enthousiasme, du partage et de projets intergénérationnels.

Mais avant cela, un petit bout d’histoire s’impose… «Jusqu’à il y a peu, Hainaut Séniors s’appelait l’Université du Temps Disponible. Ce projet avait vu le jour, après la France, à Charleroi, en 1975, sous l’impulsion de Serge Mayence. Différentes antennes voient ainsi le jour à Tournai, Mons ou encore La Louvière. Celle de Mouscron, quant à elle, voit le jour en 1985 sous l’impulsion de Daniel Pauwels. En 1993, l’antenne développe alors des conférences ainsi que des conversations en anglais, des cours de peinture et quelques excursions.»En 2014, Evelyne Denis, jusqu’alors responsable, prend sa retraite. Et c’est Caroline Vansteenbrugge qui reprend le flambeau…

Aujourd’hui, Hainaut Séniors compte plus de 300 membres et vous propose toute une série d’activités aussi enrichissantes que variées. «Nous proposons chaque année une vingtaine de conférences dont le choix des sujets se fait par référendum. Il y a aussi une quinzaine d’excursions conçues essentiellement autour de la découverte d’une ville. De l’informatique, du scrabble, des quizz et, très prochainement, de la gym douce. Et puis il y a les projets intergénérationnels. Il y a eu «Routes and the Gang» en 2017-2018 et, cette année, avec Mochelan, ce sera le projet des «Zootres». Un projet en collaboration avec le Home Vanneste, la Frégate et le Centre Culturel Marius Staquet. Ce projet s’articulera sur des ateliers d’écriture et sur la réalisation complète d’un clip autour de la suppression des clivages et le mieux vivre-ensemble. Cela correspond vraiment à l’état d’esprit de notre antenne… le bien vivre-ensemble.»