Soucieux de préserver et de soutenir le commerce local, via des circuits courts, Guilhem Chéron et Marc-David Choukroun ont créé, en 2010, une plateforme web interactive qui permet, aux artisans et producteurs de vendre, par ce biais, le fruit de leur labeur.

Chaque semaine, ils proposent des produits, que les membres commandent par le net, et viennent ensuite récupérer, en leur présence. «Cette initiative a vu le jour en France», relate Camille Leroy, repreneuse de la ruche de Tournai. «Néanmoins, depuis, elle s’est étendue à de nombreux pays. Elle permet au producteur d’être rémunéré de façon plus juste. L’absence d’intermédiaire lui permet de fixer lui-même le prix, en rapport avec la qualité de ce qu’il propose à la vente. Cela permet à chacun de s’y retrouver financièrement, le producteur, comme le consommateur.» Ce dernier a juste à s’inscrire en ligne, pour accéder à ce qui est mis en vente. Ensuite, il passe sa commande, et vient la chercher le jour J à l’endroit convenu, selon la situation de la Ruche dont il est membre. Beaucoup de produits de bouche sont proposés. Toutefois, d’autres choses sont proposées, afin de permettre à la clientèle de trouver tout son nécessaire à vivre sur place. «Cette centralisation au même endroit, évite au consommateur d’avoir à se déplacer et lui offre un sacré gain de temps.» De nombreux avantages, donc, auxquels se joint la possibilité d’échanger avec les producteurs: une dimension humaine qui tend à se perdre et qui s’avère pourtant porteuse, à plus d’un titre. «Chaque ruche œuvre sur un périmètre de 33 km. Cependant, pour ce qui est des articles que nous ne pouvons produire dans notre pays, on organise, de temps à autre une opération invités, accessible à ceux qui partagent notre philosophie», précise notre Reine locale.

La Ruche qui dit aux livres Avenue de Maire, 44 à Tournai 0477 43 78 72