JOGGING

PHOTOS | Marinx s’impose enfin à Namur

Le spécialiste des cross Bastien Marinx, a décroché sa première victoire lors de la Corrida de Namur, ce dimanche en fin de journée.

La 23e édition de la Corrida de Namur avait lieu hier soir. Et on peut dire que le succès n’a pas été au rendez-vous. Sur les neuf dernières éditions, jamais il n’y avait eu aussi peu de participants. Il faut remonter en 2010, où 798 personnes avaient pris le départ. Cette année, ils sont 1 001 à avoir été classés sur ce parcours de 6,4 kilomètres en deux boucles qui se déroulent en plein centre-ville. En cause? Très certainement le changement de date. Depuis l’an dernier, où on était passé de près de 2000 joggeurs à 1279, la Corrida de Namur n’a plus lieu le samedi soir, mais bien le dimanche à 17h, un moment certainement moins propice.

La jeunesse face à l’expérience

Quoi qu’il en soit, ceux qui étaient présents ont fait le show. Après être passé tout près de la victoire durant plusieurs années, et une superbe seconde place l’an dernier derrière Bernard Kipkorir, un Kenyan venu passer quelques semaines en Belgique, Bastien Marinx le tient enfin, son premier succès sur la Corrida de Namur. Le petit protégé d’André Mahy avait l’envie de faire aussi bien, voir mieux que l’an dernier. Pour ça, pas le choix, il fallait s’imposer. Après un départ rapide pour remonter le dessus de la rue de Fer, un gros groupe s’est isolé. Tout aussi rapidement, Bastien Marinx et son aîné, Raphaël Durviaux, ont pris les commandes. Comme l’an dernier, c’est le plus jeune qui a pu faire la différence. Du haut de ses 23 ans, le spécialiste des cross-country, sous les couleurs du SMAC, a décroché la victoire avec près de 30 secondes d’avance sur Durviaux C’est un traileur, Nicola Bucci, qui varié les plaisirs et est monté sur la troisième marche du podium.

Thirifays renoue

Chez les dames, la Liégeoise Delphine Thirifays a encore une fois volé la vedette à Anaïs Oulukoff, gagnante du Challenge de la Ville de Namur, qui s’est contenté de la seconde place. Après s’être imposée en 2015 et en 2016, elle revient au top de sa forme après des soucis physiques en 2017 et 2018. Pourtant gênée au départ, Delphine a pu revenir sur Anaïs et faire le trou dès le premier kilomètre, creusant petit à petit l’écart. Amélie Collin a quant à elle terminé à la troisième place.

À noter également la première place de l’espoir Thomas Dubois, sixième au classement scratch et de la première place vétéran du Malmédien, Eddy Vandeputte, qui tient encore une moyenne de 3,38 minutes au kilomètre du haut de ses 48 ans!

+ À LIRE : Un beau "petit" plateau à Namur