HOVES

Accident à Hoves: deux blessés dans un état grave

Deux personnes ont trouvé la mort, dimanche vers 4h du matin, dans un terrible accident de la route, le long de la N55, à l’entrée d’Hoves. Deux autres blessés sont dans un état grave communique dimanche soir le parquet de Tournai.

Deux des victimes de l’accident impliquant une camionnette à Hoves (Silly), dont le conducteur, sont très grièvement blessées, a indiqué dimanche soir le parquet de Tournai. L’accident a aussi causé la mort de deux personnes.

Le chauffeur de la camionnette, qui transportait 10 autres personnes originaires de Bruxelles, a perdu le contrôle de son véhicule avant une chicane sur la chaussée d’Enghien à Hoves, dimanche vers 3h15. Marqué aux couleurs d’une entreprise de nettoyage, le véhicule venait de Soignies et roulait en direction d’Enghien pour vraisemblablement prendre l’autoroute vers Bruxelles.

Deux passagers de la camionnette ont été tués sur le coup. Plusieurs autres ont été emmenés dans un état grave vers les hôpitaux de la région. Le parquet a précisé dimanche soir que deux des victimes, dont le conducteur, étaient dans un état très grave. Ce dernier avait dû être désincarcéré et a subi un contrôle d’alcoolémie et de drogue par prise de sang. Les résultats n’étaient pas encore connus dimanche en fin de journée.

Les ambulances de plusieurs hôpitaux – Bruxelles, Halle, Soignies et Ath – sont intervenues pour prendre en charge les blessés.

Le bourgmestre de Silly, Christian Leclercq, a indiqué que les occupants de la camionnette étaient de jeunes Belges âgés de 18 à 25 ans, dont plusieurs sont connus de la justice. Les autorités judiciaires ont par ailleurs ajouté que ces 11 personnes étaient suspectées d’avoir participé à une bagarre dans un stade de football à Soignies. Ce fait n’est, pour l’heure, pas lié à l’accident de la route.

Les circonstances exactes de l’accident doivent encore être déterminées. Selon les autorités judiciaires, les auditions des victimes ne pourront avoir lieu que lundi, sur demande des hôpitaux. Les premières constations laissent toutefois supposer que la vitesse du véhicule était inadaptée à l’endroit de l’accident: le conducteur n’a pas pu éviter un arbre à l’approche d’une chicane.

Fermée à la suite de l’accident, la chaussée d’Enghien a été rouverte à la circulation dimanche dans la matinée.

Une route accidentogène

La N55 a déjà été le témoin de plusieurs accidents. « Les automobilistes roulent très vite sur cette chaussée. La chicane qui a été emboutie faisait d’ailleurs partie des premiers dispositifs de ralentissement mis en place. Cela fait des années que nous réclamons un radar pour cette portion de route; celui-ci devrait arriver prochainement.»

Aux familles et proches des victimes, notre journal présente ses sincères condoléances.