POLITIQUE

Georges-Louis Bouchez élu président du MR avec 62% des suffrages

Georges-Louis Bouchez élu président du MR avec 62% des suffrages

C’est fait: Georges-Louis Bouchez succède à Charles Michel à la tête du MR. BELGA

Sans véritable surprise, Georges-Louis Bouchez a été élu à la présidence du MR avec 62% des votes, annonce le parti.

Lors du second tour de l’élection interne, le Montois a recueilli 62% des suffrages valables (8.640 voix), contre 38% à Denis Ducarme (5.308 voix), a annoncé vendredi le Mouvement Réformateur.

Le taux de participation au second tour de cette présidentielle du MR aura été de 57,78%: sur les 24.477 membres du MR en ordre de cotisation, 14.144 bulletins ont été dénombrés, sur lesquels 13.948 votes valables (196 bulletins blancs ou nuls).

Georges-Louis Bouchez, malgré son jeune âge (33 ans), est parvenu à capitaliser le soutien de nombreux «barons» du Mouvement Réformateur durant la campagne, au grand dam du plus expérimenté Denis Ducarme (46 ans).

Arrivé en tête avec 44,59% des votes des militants lors premier tour, M. Bouchez bénéficiait d’une avance relativement confortable sur l’actuel ministre fédéral de l’Agriculture, crédité pour sa part de 25,12% des suffrages.

Malgré le soutien de Christine Defraigne, arrivée 3e lors de ce premier tour (14,01%), Denis Ducarme n’est pas parvenu à combler son retard. Sa mission était d’autant plus complexe après le ralliement des deux autres candidats malheureux, Philippe Goffin et Clémentine Barzin, à Georges-Louis Bouchez.

Déjà du pain sur la planche

L’une des premières tâches du successeur de Charles Michel – intronisé ce vendredi président du Conseil européen, une fonction qu’il prendra officiellement dimanche – sera de désigner un ou plusieurs remplaçants au vice-Premier ministre libéral et ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders, lui aussi en partance pour l’Europe en tant que commissaire. L’actuel ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine, pourrait reprendre certaines de ses compétences. Les noms de Vincent De Wolf et Philippe Goffin circulent également pour monter dans l’exécutif en affaires courantes de Sophie Wilmès. Une décision à ce sujet devrait être prise dès ce week-end.

Par la suite, Georges-Louis Bouchez devrait rapidement participer pour le MR aux travaux en vue de la formation d’un gouvernement fédéral. «Un gouvernement avec la N-VA reste le plan A. Il réunirait les premiers partis de chaque côté de la frontière linguistique. Mais si le PS ou la N-VA font preuve de mauvaise volonté, il faudra passer au plan B» (une coalition arc-en-ciel, NDLR), déclarait-il encore ce jeudi dans La Libre Belgique.

Ducarme reconnaît sa défaite et félicite Bouchez

Georges-Louis Bouchez élu président du MR avec 62% des suffrages
Denis Ducarme a remercié ceux qui ont participé au vote. Photo News
Denis Ducarme a reconnu sa défaite face à Georges-Louis Bouchez dans la course à la présidence du MR. L’actuel ministre de l’Agriculture a obtenu près de 40% des voix, contre un peu plus de 60% à son concurrent montois.

«Je souhaite saluer et remercier l’ensemble des membres et des mandataires locaux qui se sont mobilisés pour faire de ce scrutin un véritable moment inédit de démocratie interne. Ce scrutin a réanimé le débat au sein de notre Mouvement, enclenchant une nouvelle dynamique qu’il convient à présent d’amplifier. Un processus vital pour l’avenir de notre formation politique», a commenté M. Ducarme, cité dans un communiqué.

Ce scrutin a aussi permis «à l’ensemble des sensibilités libérales et réformatrices de s’exprimer en rappelant leurs spécificités», analyse M. Ducarme, qui y voit la preuve d’un MR «assurément pluriel».

Outre ses félicitations au vainqueur, il se déclare disponible afin d’œuvrer au rassemblement de la famille libérale et réformatrice, appelant d’ores et déjà le nouveau président à «poser des actes qui rassemblent à court et à moyen terme».

«En ce moment de crise politique pour notre pays, le MR n’a pas le choix», insiste-t-il.

Nos dernières videos