MONDE

PHOTOS & VIDÉO | Un canidé de 18 000 ans retrouvé intact sous la glace intrigue les chercheurs

PHOTOS & VIDÉO | Un canidé de 18 000 ans retrouvé intact sous la glace intrigue les chercheurs

© Centre for Palaeogenetics

Un canidé de 18 000 ans, surnommé «Dogor», a été retrouvé gelé dans les glaces sibériennes mais les scientifiques ne savent toujours pas s’il s’agit d’un chien très ancien ou d’un loup.

Les glaces éternelles de Sibérie recèlent des traces du passé inestimables. Quelques mois après l’annonce de la découverte d’une gigantesque tête de loup au bord d’une rivière en Iakoutie, les chercheurs ont cette fois annoncé avoir retrouvé le corps congelé d’un chiot mâle dans le permafrost de Yakoutsk, près de la rivière Indigirka.

Baptisé Dogor, qui signifie «ami» en yakutien, l’animal se trouvait dans un état de conservation remarquable lors de sa découverte à l’été 2018. Après avoir nettoyé l’animal minutieusement, les scientifiques suédois en charge de son analyse ont décrit un animal «avec une magnifique fourrure extrêmement rare pour les animaux de cette époque» et une dentition presque intacte.

Si la cause de la mort de Dogor n’est pas encore connue, celui-ci serait mort à l’âge de deux mois, il y a exactement 18 000 ans.

Un loup ou un chien très ancien?

Le séquençage du génome initial effectué par le Centre suédois de paléogénétique a surpris les chercheurs qui n’ont pas pu déterminer si le chiot de 18 000 ans était un loup ou un chien. «Le Centre possède la plus grande banque d’ADN d’Europe, composée de tous les chiens du monde, mais dans ce cas, ils n’ont pas pu l’identifier du premier coup» a déclaré le professeur de génétique évolutive Love Dalén.

«C’est intrigant. Et si c’était un chien? Nous sommes impatients d’obtenir les résultats de nouveaux tests», a de son côté déclaré Sergey Fedorov de l’Institut d’écologie appliquée du Nord.

Les premiers chiens domestiqués proviennent d’une lignée de loups aujourd’hui éteinte.

Dogor pourrait donc être le plus vieux chien du monde... ou le premier loup à devenir un chien. «Nous ne pouvons toujours pas dire s’il s’agit d’un loup ou d’un chien. Peut-être qu’il s’agit de l’ancêtre commun? Du séquençage d’ADN est encore nécessaire pour pouvoir y répondre», a-t-il ajouté.

«Il est difficile de déterminer sa race parce qu’il répond à une période de divergence. Il semble que les premiers chiens domestiqués proviennent d’une lignée de loups aujourd’hui éteinte. C’est pourquoi il est si difficile de comprendre où et à partir de quand les chiens ont été domestiqués. Ce sont des spécimens comme celui-ci qui peuvent nous donner des éléments de réponse», a détaillé Dave Stanton.

Nos dernières videos