article abonné offert

Il sortait à peine de prison

Luc Nem est bien connu de la justice. Il a déjà été condamné pour des faits de violence sur Marielle Tournay. «D’abord en septembre 2018 où le dossier a été mis à l’instruction, indiquait Charlotte Fosseur, porte-parole du parquet de Namur.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 39 des 179 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos