HAINAUT

Province de Hainaut: budget stable, mais inquiétude pour l’avenir

Province de Hainaut: budget stable, mais inquiétude pour l’avenir

Ugo PETROPOULOS

Le Conseil provincial du Hainaut a voté jeudi son budget 2020, en boni de 31 000 euros à l’ordinaire. L’inquiétude règne néanmoins quant à l’annonce de nouvelles dépenses imposées, comme pour les zones de secours.

Le budget 2020 du Hainaut a été approuvé jeudi par la majorité PS-MR, le cdH s’abstenant et Écolo et le PTB votant non. Les instances provinciales avaient précédemment annoncé un boni, après prélèvements, de 30 925 euros. Les recettes ordinaires pour 2020 sont de l’ordre de 626 913 587 euros pour des dépenses ordinaires de 626 509 810 euros, soit un boni de 403 777 avant prélèvements.

Les instances hainuyères ont évoqué une situation budgétaire stable pour 2020, «résultat d’une décennie de réduction des dépenses et de maîtrise des investissements.»

Le budget a toutefois été approuvé sur fond d’incertitudes. Le financement des zones de secours par la province pourrait coûter 81 millions d’euros au Hainaut, un montant pour l’heure inconcevable pour les finances provinciales.

«Devant les incertitudes liées à cette intention du gouvernement wallon et à ses conséquences financières, l’ensemble des groupes politiques du Hainaut se sont rejoints sur la nécessité d’interpeller officiellement l’État fédéral pour qu’il assume sa part de responsabilité. Il couvre aujourd’hui 18% des coûts liés aux zones de secours alors que la loi lui impose 50%», ont indiqué les responsables provinciaux dans un communiqué.

Reprise de la protection civile?

Malgré les incertitudes entrevues sur le plan budgétaire, les instances provinciales ont souligné leur volonté de «continuer à innover», notamment par le projet de reprise du site de la protection civile de Ghlin pour y développer un centre d’entraînement multidisciplinaire ouvert à tous les métiers de la sécurité.

200 000 euros ont, par ailleurs, été inscrits au budget pour la numérisation des écoles. Huit millions d’euros d’investissements sont également inscrits en faveur, notamment, des cours d’eau ou de l’aménagement des abords de sites importants.

Le Hainaut entend encore continuer à soutenir les projets supra-communaux (2,6 millions d’euros) ainsi que les projets portés par les jeunes (200 000 euros). Le personnel provincial se verra octroyer une assurance-santé (380 000 euros).

20 millions d’euros sont par ailleurs consacrés sur 5 ans au budget extraordinaire pour le développement durable, entre autres les économies d’énergies et la mise en conformité des bâtiments.