WOLUWE-SAINT-PIERRE

PHOTOS | Tags «naziabonds» sur l’hôtel communal de Woluwe-Saint-Pierre

Des tags de symboles nazis ont été peints sur les façades de l’hôtel communal et le bâtiment de police de Woluwe-Saint-Pierre. Le Bourgmestre Cerexhe prévient: «il n’y aura aucune indulgence».

Avec «un mélange d’effroi et de tristesse», les travailleurs de l’administration de Woluwe-Saint-Pierre ont découvert le tag de trois croix gammées en arrivant au travail ce 27 novembre. Ces tags, au spray vert, dégradent les façades de l’hôtel communal et du bâtiment de la police.

La Commune a vivement réagi par communiqué. «En ces temps de perte de repère et de sens où les partis extrêmes et même extrémistes ont libéré leur parole, Woluwe-Saint-Pierre ne laissera rien passer face à de tels actes qui portent atteinte à l’intelligence et à la dignité humaine», prévient-elle.

«Il n’y aura aucune indulgence»

Le Bourgmestre Benoît Cerexhe se dit «catégorique». «Ce type de comportement est inadmissible», tance-t-il. «À Woluwe-Saint-Pierre, nous ne tolérons pas la moindre référence à l’une des pages les plus sombres de l’histoire. Nous allons déposer une plainte contre X et les caméras de surveillance vont être analysées».

Et Cerexhe de lancer un signal «à celles et ceux qui pensent pouvoir utiliser des symboles “ naziabonds ” sur la place publique pour exprimer leur frustration ou mécontentement: il n’y aura sur notre territoire aucune indulgence à l’égard de ces personnes. Il existe aujourd’hui suffisamment d’outils et de méthodes pour discuter, dialoguer, s’exprimer sur tous les sujets et dans tous les domaines».

Le service de nettoyage communal devait procéder à l’effacement des tags dans le courant de la matinée.