article abonné offert

«In et out», de la lumière en taule

«In et out», de la lumière en taule

Un collectif de photographes namurois a permis à des détenus de faire des photos. En médaillon, Christian Panier, juge honoraire et parrain du projet. -

En faisant entrerla culture en prison, les rencontres In-Out remettent aussi en question l’utilité de l’incarcération.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 553 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos