FOOTBALL

VIDÉO | Francis Lalanne milite pour l’ajout d’une étoile sur le maillot des Diables rouges

VIDÉO | Francis Lalanne milite pour l’ajout d’une étoile sur le maillot des Diables rouges

Francis Lalanne, un soutien de poids pour les Diables rouges? Reporters / GYS

Le chanteur et acteur Francis Lalanne veut réclamer à la FIFA l’ajout d’une étoile sur le maillot des Diables rouges pour leur victoire aux JO d’Anvers de 1920.

C’est un soutien qu’on n’avait pas vu venir. De passage à Liège la semaine dernière pour son spectacle «la Boîte aux chansons», Francis Lalanne en a profité pour militer pour l’ajout d’une étoile sur le maillot des Diables.

Une initiative insolite qui s’inscrit dans le cadre du centenaire de la victoire des Belges aux JO d’Anvers. «C’est une injustice que l’équipe nationale de Belgique ne puisse pas arborer cette étoile à laquelle l’histoire lui donne droit», a-t-il déclaré au micro de RTC Télé Liège.

L’engagement du chanteur et acteur français est très sérieux puisqu’il est en train de monter un comité en Belgique composé de footballeurs, d’intellectuels et d’artistes. «L’objectif est d’obtenir de la FIFA qu’elle autorise la Belgique à porter sur son maillot l’étoile à laquelle elle a droit puisqu’elle a gagné, en 1920, les Jeux olympiques, qui étaient la Coupe du monde de l’époque.»

Une demande motivée par les 4 étoiles de l’Uruguay

Ce sont les Brésiliens qui ont lancé la mode des étoiles sur les maillots en 1970 avant que d’autres sélections ayant remporté le Mondial ne s’inspirent de la Seleçao, à l’image de l’Uruguay. Toutefois, la Céleste possède 4 étoiles sur sa tunique: deux pour ses victoires aux Mondiaux de 1930 et 1950 et... deux autres pour ses succès lors des JO de 1924 et 1928.

«L’équipe d’Uruguay porte ces 4 étoiles à juste titre et de manière fort légitime. De ce fait, je soutiens que l’équipe nationale belge doit avoir le droit de porter cette étoile. Je pense qu’elle en serait fière et que ça lui donnerait du courage. Ça la motiverait encore plus pour aller chercher des trophées.»