article abonné offert

WAIMES

Détention d'armes : un Waimerais acquitté?

Le parquet général a requis mardi devant la cour d’appel de Liège les acquittements de deux amateurs d’armes, dénoncés après avoir voulu procéder à la régularisation d’armes automatiques.

Le premier prévenu, un Gouvion de 46 ans, tireur sportif, détenait une carabine Zastava tandis que le second, un Waimerais de 31 ans, tireur sportif et chasseur, détenait trois pistolets mitrailleurs. Ces armes, automatiques à l’origine, avaient été transformées en armes semi-automatiques par un armurier avant d’être acquises au Luxembourg et importées par les prévenus en Belgique.

Soucieux de se soumettre à la législation belge, les prévenus avaient déposé leurs armes au banc d’épreuve de Liège, où elles devaient être approuvées. Mais la transformation des armes réalisée à l’étranger n’avait pas été reconnue, celle-ci n’étant pas irréversible. «Ils ont respecté la procédure mais ils ont été poursuivis sur la base de l’interprétation d’un fonctionnaire. Leur cas est un peu similaire à celui d’un pharmacien qui serait condamné pour trafic de drogue», a plaidé l’avocat des prévenus, Me Yves Demanet.

Selon une nouvelle loi ceux qui, précédemment au changement de réglementation, ont légalement acquis une arme automatique transformée peuvent continuer à la détenir.


Nos dernières videos