TC Charleroi - Une peine à la hauteur de la gravité des faits requise pour viols sur sa demi-soeur

Le ministère public a requis lundi devant le tribunal correctionnel de Charleroi une peine à la hauteur de la gravité des faits à l'encontre d'U.M. L'homme reconnaît avoir violé à plusieurs reprises sa demi-soeur âgée de 10 ans. Il force la jeune victime à lui faire des fellations dans le noir. Le petit-frère du prévenu indique dans ses auditions avoir été également victime de faits similaires.

Entre 2016 et 2018, l'homme reconnaît avoir forcé sa demi-soeur, âgée de 10 ans, à lui faire des fellations. La victime a tout révélé à sa mère en novembre 2018, après que cette dernière a surpris, par hasard, sa fille sortir d'une chambre plongée dans le noir. La mineure explique que son grand frère lui demande d'ouvrir sa bouche pour insérer son sexe à l'intérieur. Quand la petite refuse, son grand-frère maintient ses bras. Le prévenu affirme être désolé.

Le ministère public a requis une peine à la hauteur de la gravité des faits. Lors d'auditions, le petit-frère du prévenu signale également avoir été victime de faits similaires. "Pendant deux ans et durant sa minorité, le prévenu a été l'auteur du même comportement sur son petit-frère âgé de 7 ans", indique le parquet. Une expertise mentale conclut que le prévenu possède des déviances pédophiles. Un suivi thérapeutique est fortement conseillé compte tenu du risque de récidive. "Le prévenu explique avoir fait des cauchemars et que ce sont des esprits qui lui ont ordonné de passer à l'acte." Une mise à disposition du TAP est également requise.

Me François Behogne, avocat de la défense, plaide un sursis probatoire pour son client. "J'ai été surpris par le rapport d'expertise. On signale un manque flagrant de collaboration mais je vous assure que c'est loin d'être le cas. Il n'a malheureusement pas eu l'encadrement nécessaire lors des faits commis sur son petit frère."

Jugement le 2 décembre.