Le concept du «zéro déchet » suscite la curiosité de bien des personnes désireuses de poser des gestes en faveur de l’environnement, notamment, mais également de la lutte contre le gaspillage, etc.

En région namuroise, on doit à un groupe de jeunes, la création, en avril 2017, d’une ASBL désireuse de faire de la sensibilisation citoyenne et politique en vue de réduire les déchets et de repenser notre mode de consommation. Baptisée « Slow Waste », cette association ambitionne donc de rendre accessible le concept de réduction volontaire des déchets, mais aussi de promouvoir les effets à la fois individuels et collectifs d’une telle démarche, comme l’explique Odile Calicis, chargée de projet. «De plus en plus de gens se lancent dans l’aventure à titre personnel ou embarquent toute leur famille dans ce défi. Et ce qu’on remarque, c’est qu’au niveau individuel, cela permet souvent d’augmenter sa capacité d’agir, de redevenir un acteur de sa consommation, de lui donner sens. A un niveau plus collectif, cela recrée du lien social, des groupes se forment sur internet ou dans les quartiers autour de la notion de «Zéro déchet». Beaucoup de citoyens sont à la recherche d’un peu d’aide dans la démarche et, après la sensibilisation, c’est aussi là que nous intervenons: nous organisons des ateliers pratiques, d’autres plus théoriques, sous plusieurs formes.» Dans l’optique de mettre sur pied différents projets, l’ASBL «Slow Waste » a aussi décidé de rejoindre, en juin dernier, le conseil d’administration de la Maison de l’Écologie de Namur. Depuis lors, elle travaille, entre autres, sur un programme d’ateliers pratiques clé en main, à destination des écoles, et soutient le projet d’une ludothèque au centre-ville namurois initié par la Maison de l’Écologie.

ASBL Slow Waste – 0477 06 35 25 info@slowwaste.be