Proximag

À la recherche de ses origines

À la recherche de ses origines

ÉdA

Après «L’Herbe qui souffre», «Fœtus fait la fête», «Le géranium de Monsieur Jean», «Papas!», voici le cinquième roman de Michel Torrekens: L’hirondelle des Andes», paru aux Éditions Zellige qui font la part belle aux auteurs belges depuis quelques années.

«L’hirondelle des Andes» est, en quelque sorte la suite du «géranium de Monsieur Jean » puisqu’on y retrouve sa fille Pauline, au Pérou, à la recherche de ses origines. C’est là où sa maman a disparu à l’époque du sentier lumineux, guérilla maoïste péruvienne qui a semé la terreur au Pérou dans les années 1980-90, jusqu’à son déclin après l’arrestation de son leader en 1992. Michel Torrekens a un grand attachement pour l’Amérique latine. Il y est allé deux fois au Brésil et 10 jours en reportage en 1994 au Pérou. Il y découvre, comme Pauline, la violence due à l’immense pauvreté des bidonvilles. « Écrire un roman, nous dit-il, m’offre un grand espace de liberté par rapport au journalisme où les faits doivent être relatés avec distance et objectivité. Dans un roman, on peut aller plus loin dans l’émotion et on peut aussi inventer ». Pour Michel, la fiction permet d’étendre l’approche journalistique. Son roman est une sorte de puzzle qui rassemble des pièces, des éléments glanés dans la réalité et auquel on ajoute de l’imagination pure et simple. «L’Hirondelle des Andes » est un voyage initiatique qui invite le lecteur à plonger dans un monde contrasté entre paysages époustouflants et réalités urbaines dérangeantes. Michel Torrekens est né et vit depuis toujours à Gembloux. Enseignant de français de formation, il travaille au journal Le Ligueur depuis plus de 25 ans. L’écriture a toujours été sa passion. Il a d’ailleurs aussi été critique littéraire.

Nos dernières videos