L’humus est cette fine couche à la surface de la terre, un milieu propice à la germination, à l’éclosion de la vie, à l’abondance.

C’est le lieu propice à de multiples relations entre l’eau, le feu, la terre et l’air, et aussi du travail invisible des micro-organismes qui décomposent la matière pour rendre les éléments nutritifs au sol et aux plantes. Il symbolise le fondement pour des échanges fertiles et des idées créatrices. Pas étonnant que c’est ce nom qu’ont retenu Bénédicte Monn et Corinne Mommen pour leur Asbl. Ces deux passionnées de jardin ont donc mis sur pied leur association depuis 10 ans déjà. Elles proposent la création d’espaces où cultiver un potager rime avec autonomie alimentaire et conscience, où cuisiner évoque santé, plaisir gourmand et solidarité, où créer et s’exprimer ouvrent des voies entre le dehors et le dedans, présence à soi et aux autres, chemins d’intimité avec la nature. «Curiosité, transmission, étonnement, expérience sont terreaux de confiance en l’autre et en la vie», martèlent-elles. C’est dans le charmant village d’Ohey, qu’elles cultivent un pré-potager qui est source à la fois de production en légumes et en fruits et de maintien de la biodiversité, mais qui constitue aussi la base de nouveaux liens sociaux ou l’entretien de ceux existants. «Inspirées par la permaculture, la biodynamie et l’écologie profonde, nous y menons des activités de sensibilisation, d’éducation et de formation autour des jardins potagers, en abordant aussi les plantes sauvages comestibles, la cuisine végétarienne et différentes approches artistiques». Elles proposent aussi de découvrir la vannerie, le jardin à l’école ou encore de (re) découvrir les plantes sauvages comestibles.

Rue de Gesves 190/4 – 085 21 34 64