Lire et Écrire existe depuis 1987. Cette ASBL autonome est liée à la Communauté française avec des régionales dont une à Libramont.

Sa directrice Rita Stilmant explique: «nous sommes un centre d’insertion socioprofessionnelle et un organisme d’éducation permanente dont l’objet social est le droit à l’alphabétisation pour tous.» Sur base de recoupements, on estime aujourd’hui qu’un adulte sur 10 est en difficulté avec les savoirs de base. Autrement dit, il ne maîtrise pas les compétences de fin de sixième primaire. «Nous sommes confrontés à l’absence d’études au niveau wallon pour objectiver ce chiffre basé sur plusieurs indicateurs: niveau du CEB, pourcentage de demandeurs d’emploi qui ont le primaire comme niveau d’études réussies, études faites dans les pays voisins, etc.»En pratique, c’est le bouche-à-oreille qui fonctionne bien: «il y a un déclic qui doit se faire. La personne adulte doit identifier le besoin de renforcer ses savoirs de base pour faire la démarche. C’est souvent suite à un changement dans sa vie. L’équilibre précaire qui existait disparaît, souvent suite à la perte de référents ou l’entrée d’un enfant à l’école». Et le besoin de se former (ré) apparaît. «Les gens utilisent alors notre numéro vert ou poussent la porte de nos bureaux ou dans une de 11 antennes. Nos agents d’accueil rencontrent les personnes et objectivent le niveau de compétences et le projet. Ils analysent leur parcours pour voir si «Lire & Écrire» est la bonne adresse. Si c’est le cas, elles entrent en formation.»CPAS et FOREM sont d’autres portes d’entrée dans le cadre de l’orientation socio-professionnelle. L’équipe est forte de 24 personnes et 9 bénévoles. «Par an, nous travaillons en moyenne avec 350 adultes. Il ne faut surtout pas hésiter à nous contacter!»

Rue du village, 1 – 061 41 44 92 – 0800 99139 – luxembourg.lire-et-ecrire.be

Nos dernières videos