Depuis plus de 20 ans, le Gracq (Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens) de la Basse-Meuse veut favoriser l’usage du vélo à Visé et aux alentours.

Pour ce faire, l’association mène des actions de sensibilisation, demande des aménagements aux autorités compétentes et organise des balades à la découverte du patrimoine naturel et culturel de la Basse-Meuse. «Nous sommes particulièrement heureux de constater que depuis les dernières élections communales, toutes les communes de la Basse-Meuse sont sensibilisées par nos actions et s’investissent. Car rien de tel que d’utiliser son vélo pour découvrir une région» déclare Bernard Gabriel, responsable de la locale du Gracq. Chaque année, l’association organise au moins 4 balades liées à la nature et au Patrimoine. En 2019, elle a même mis en place un séjour vélotouristique de 5 jours au départ de Visé. Vu le succès de cette première édition, deux nouveaux séjours sont programmés pour 2020. Parallèlement à cet encouragement à sortir les vélos, le Gracq de la Basse-Meuse réclame des aménagements cyclables auprès des 6 communes de la région: Oupeye, Visé, Bassenge, Herstal, Dalhem et Blegny. Pour faire avancer des projets à l’échelon intercommunal, le Gracq est aussi en contact avec l’ASBL «Basse-Meuse développement» et avec la région wallonne. Il attend toujours la réalisation d’une piste cyclable sur le Pont de Visé, mais aussi la réouverture du tunnel de Dalhem, la liaison de l’arbre St-Roch vers les Hauts-Sarts, etc. Les projets ne manquent pas et le Gracq espère qu’avec les récentes sensibilisations aux problèmes environnementaux, les financements pour des projets d’aménagements cyclables vont suivre plus rapidement.

Bernard Gabriel Téléphone: 0495 78 08 52