Proximag

Un couple, une même passion

Un couple, une même passion

ÉdA

Raymond Léonard et sa compagne Jeannine Choffray partagent une passion, la création et la réalisation de vitraux. Ce qui en fait des artistes et aussi des artisans. Un art qui ne s’apprend pas en deux coups de cuillère à pot et qui demande un sérieux apprentissage et beaucoup de créativité.

Anciens enseignants, pour les vitraux lui a suivi les cours de l’Académie des Beaux-Arts de Namur il y a trente ans, elle s’y est mise il y a dix ans. Ils n’emploient pas les mêmes méthodes mais leurs résultats sont aussi beaux. «Il existe trois méthodes, la traditionnelle d’abord où on emploie des morceaux de verres de différentes couleurs qui sont sertis dans du plomb», explique Raymond en montrant quelques-unes de ses réalisations. Il découvre ensuite de petites sculptures sur des supports de métal ou de pierre du plus bel effet sur un meuble ou qui ornent un hall. Jeannine pour sa part utilise des bandelettes de cuivre autocollantes qu’elle soude à l’étain. «Cela donne plus de liberté, dit – elle, pour réaliser des lampes ou des mobiles en «3 D» ou autres». Elle crée et répare aussi des lampes «Tiffany». Ils parlent aussi de vitraux sans plomb qui exigent des verres particuliers de couleurs différentes, au même indice de dilatation, que l’on superpose avant de les mettre au four à haute température. Cela s’appelle le «fushing», toutes les couleurs se mélangent harmonieusement. Inconvénient: parfois «ça pète» au refroidissement! En général, tous deux réalisent des vitraux non figuratifs. Le couple organise aussi des stages en leur atelier, les «élèves» peuvent s’initier et après trois ou quatre jours repartir avec une première «œuvre». En les quittant on en a plein les yeux et la tête saoulée par autant d’explications.

Tél. 0472 65 82 99.

Nos dernières videos