Depuis le mois d’août dernier, le Royal Excel Mouscron compte une équipe supplémentaire à savoir celle des «Royal Excel Refugees».

Elle est composée de joueurs issus du centre Fedasil de Mouscron «Ils viennent de Guinée Conakry, du Sénégal, d’Irak, de Sierra Leone, de ou du Salvador et…. plusieurs fois par semaine, ils se rassemblent à Futurosport et s’entraînent ensemble.» L’initiateur de ce projet n’est autre que Mouâd Salhi, chargé des contacts externes au sein du centre d’accueil mouscronnois. Rapidement il a été aidé dans sa démarche par Céline Mawet, chargée de communication au Royal Excel Mouscron. «Parmi les réfugiés, j’ai découvert un jeune Guinéen plutôt très doué. J’ai discuté avec lui, confie Mouâd Salhi. Il m’a dit venir d’un centre de formation en Afrique. Chez nous, il espérait taper dans l’oeil d’un recruteur. Alors, je me suis dit: pourquoi ne pas mettre sur pied une équipe pour leur permettre de bouger, de rencontrer du monde et, qui sait, de susciter l’intérêt de recruteurs.» Le Royal Excel Mouscron, avec l’aval de la Pro League a directement embrayé et l’équipe s’est mise sur pied. En plus de son rôle au sein du Refuge, Mouâd Salhi est un peu le coach de cette équipe. «Le football véhicule beaucoup de valeurs et c’est sans doute un très bon moyen de s’intégrer que de pratiquer un sport d’équipe.»

«Cela a immédiatement plu à la direction de notre club, poursuit Céline Mawet. Pour le volet social, nous disposions d’un petit budget et nous avons aussi pris en charge tout le matériel et les équipements. Alors oui, nous avons ainsi été les premiers. On espère d’ailleurs que d’autres clubs de l’élite embrayeront le pas. Pour ces joueurs, c’est une réelle fierté que de porter les couleurs d’un club pro. Et qui sait, peut-être qu’un jour le destin leur sourira et qu’ils décrocheront un contrat.»