Proximag

La maison passive s’active

La maison passive s’active

ÉdA

Pionnière en Province du Hainaut dans le secteur de la Bio construction, Véronique Staffe a fait du bien-être son cheval de bataille. Pour cette architecte engagée, l’habitat est au centre d’une harmonie globale entre l’habitant et la zone d’habitation.

Situé en plein milieu de la Région des Collines, le bureau d’architecture de Véronique Staffe s’inscrit comme élément central d’une spirale dorée qui rayonne harmonieusement à l’intérieur et hors de ses frontières. Au cocon de ce centre, des concepts projetant le bâti, sa construction et/ou sa rénovation dans des notions de bien-être. «Mes maisons sont réalisées dans le sens de la vie. Leurs créations reposent sur la Santé liée au bien-être, sur l’Écologie ainsi que sur la Bio climatique.» Cette dernière appellation, l’architecte l’a inventée en 2000 alors qu’elle était bénévole chez Nature et Progrès. «La Bio climatique place la maison entre l’homme et la nature. Les matériaux de l’habitat doivent interagir en symbiose avec les éléments extérieurs. Ma profession me permet d’opter pour l’utilisation de produits et revêtements qui vont influencer le confort vital des futurs résidents.» Ainsi, les éléments choisis par Véronique permettront à l’occupant de chauffer le moins possible et de consommer une énergie produite. Panneaux photovoltaïques, argile, poêle de masse mais également formes sacrées feront partie des plans. «Lors d’un voyage d’étude, j’ai découvert un livre sur le nombre d’or. Il s’agit de rapports de proportions mathématiques que l’on retrouve dans la nature. Une vraie révélation que je me suis empressée d’appliquer dans mes réalisations.» Des maisons dites passives qui proposent en réalité un autre regard sur l’habitat.

www.arha.be

Nos dernières videos