Proximag

Le jazz retrouve son swing

Le jazz retrouve son swing

ÉdA

Fondé en 1942, l’orchestre de jazz nivellois «Jack Gondry and his New Music» est, à plus de 75 ans, l’un des doyens des big bands amateurs en Belgique.

Ce qui ne l’empêche pas de rester très vert. Il en fera encore la démonstration lors de son prochain concert, le samedi 30 novembre à 20h au Waux-Hall, avec un set baptisé «'For Dancers Only». La prestation fera la part belle au swing. «Car le swing est bel et bien de retour, expliquent les membres de l’orchestre. En témoignent la production cinématographique de ces dernières années, avec des films comme «The artist» ou encore «La La Land». Et puis, il y a aussi la remise au goût du jour du style «Lindy Hop», né aux États-Unis durant l’entre-deux guerres, sur fond de musique swing.»

Avec son programme «For Dancers Only», l’orchestre «Jack Gondry and his New Music» entend rappeler que le swing est indissociable de la danse. Le groupe, où l’on recense également trois vocalistes, ne sera d’ailleurs pas seul sur scène. Pour l’occasion, il a invité des danseurs, de fervents amateurs de «Lindy Hop» (issus de la LindyHop School du Centre Culturel de Pont-à-Celles) à partager quelques moments avec lui sur les planches du Waux-Hall. Ce menu swing sera agrémenté d’une petite touche latino, inspirée par le récent séjour de Jean-Jacques Gondry à Cuba.

www.jack-gondry.be

Nos dernières videos