BELGIQUE

Le prêt direct réinstauré entre les médiathèques de la Communauté française

Le prêt direct réinstauré entre les médiathèques de la Communauté française

Bénédicte Linard, ministre de la Culture de la fédération Wallonie-Bruxelles. BELGA

Le prêt direct sera réinstauré entre les médiathèques (PointCulture) de la Communauté française.

Cette décision fait suite à la conclusion d’un avenant à la convention 2019-2020 actuelle d’une année décidé entre la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard, et la direction de PointCulture, indique samedi le cabinet de la ministre dans un communiqué.

La direction de PointCulture avait annoncé en avril dernier l’arrêt du prêt direct de médias (CDs, DVDs et jeux vidéo) – qui ne devaient plus être disponibles qu’en un seul exemplaire via un système en ligne – et l’arrêt d’achat de nouveautés. La raison invoquée était que le prêt ne serait plus rentable.

Le 15 octobre dernier, la ministre de la Culture avait décidé d’engager un expert pour rapprocher les points de vue des représentants syndicaux du personnel, du «comité» des usagers et de la direction de PointCulture au sujet du plan stratégique de l’ASBL.

Un avenant à la convention 2019-2020 actuelle d’une année a été proposé. Durant la durée de l’accord, le prêt direct sera réinstauré entre les différentes médiathèques, ce qui implique la reprise d’achats de médias. La totalité des médias sera conservée de façon à pouvoir, le cas échéant, en faire profiter des bibliothèques ou d’autres associations culturelles selon des modalités à définir conjointement, précise le cabinet de la ministre.

«Les réaménagements des PointCulture dans le cadre de la mise à disposition d’espaces de travail collectifs pour les associations culturelles seront objectivés avec les fédérations professionnelles représentatives sectorielles ou transversales et les échanges liés au futur contrat-programme de PointCulture seront menés dans un esprit de concertation et de co-construction avec l’ensemble du personnel, des usagers et des partenaires associatifs et institutionnels», précise-t-on encore.

Le 17 octobre dernier, une centaine de personnes de la CNE et du collectif des usagers s’étaient rassemblées devant le bâtiment de la Communauté française, pour protester contre l’arrêt du prêt direct dans les médiathèques de Wallonie et de Bruxelles. Les manifestants appellaient au gel des mesures, à commencer par la dilapidation des collections.