LIÈGE

«Un bon flic est un flic mort»: l’internaute condamné, la police satisfaite

«Un bon flic est un flic mort»: l’internaute condamné, la police satisfaite

Christian Beaupère, chef de corps de la police de Liège, salue la décision du tribunal correctionnel de Bruxelles. BELGA

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné un internaute pour avoir écrit ces mots sur Facebook, le jour où le policier Maxime Pans a reçu une balle dans la tête à Jupille. La police de Liège salue le jugement.

«Un bon flic est un flic mort». Tels sont les mots, injurieux, qui ont été écrits par un internaute sur Facebook le 9 septembre dernier. Il commentait l’actualité du jour, à savoir l’attaque à Liège d’un policier au cours d’une intervention a priori banale.

Maxime Pans avait reçu une balle en pleine tête. Contrairement aux informations qui circulaient alors, il n’est pas mort. Son état s’améliore d’ailleurs, même si ses blessures demeures particulièrement graves. Il se trouve actuellement en rééducation.

En attendant, l’internaute, un Bruxellois de 29 ans, a été interpellé et jugé ce matin par le tribunal correctionnel de Bruxelles. «Le juge a requalifié les faits en injure envers un corps constitué et a condamné l’auteur au maximum de la peine», soit à une amende de 4 000 euros, fait savoir ce vendredi la zone de police de Liège.

Le chef de corps Christian Beaupère salue le jugement. «Les policiers de la zone de police de Liège et du royaume avaient été particulièrement touchés par les propos immondes, irrespectueux et inadmissibles tenus par l’auteur», rappelle le chef de corps. «Ils se voient ici soutenus par la justice. C’est important, car chaque jour, alors que la dangerosité de leur métier augmente, ils sont victimes d’injures dans l’exercice de leurs fonctions», tant sur la voie publique que sur les réseaux sociaux.

À noter que face au juge, l’individu s’est excusé et a affirmé qu’il n’a jamais souhaité la mort de personne, ainsi que le rapporte l’agence Belga.