AGENDA

Ce week-end à Bruxelles, la culture n’est pas morte

Ce week-end à Bruxelles, la culture n’est pas morte

La nature morte est au centre du festival de photographie contemporaine «Photo Brussels Festival». Dan Bannino - Neon Vanitas - Kurt, 2019

La nature morte ne l’est pas: c’est ce que le Photo Brussels Festival vous montre. Y a aussi pas mal de musique ce week-end à Bruxelles, des bouquins pour la bonne cause et du cirque. Et puis un film à boire absolument. Bref: culture plein tube.

+ NOTRE RUBRIQUE | En panne d’idées sorties? N’oubliez pas de surfer dans notre rubrique agenda hebdomadaire qui vous conseille les meilleurs plans (culture, food, loisirs, familles…) pour vos week-ends bruxellois. Certains n’ont pas de date de péremption…

+ À FAIRE | Le «Smile Safari», premier «musée Instagram» de Belgique, a ouvert pour deux mois à Tour & Taxis. On l’a testé : voilà ce qu’on en ramène (jusqu’au 30/11/2019).

+ LES EXPOS EN COURS |«Love. Hate. Debate.» vous fait renouer avec l’art contemporain au ING Art Center (jusqu’au 15/03/2020): ce qu’on en pense par ici. Avec vos kets, glissez sur la banquise du Museum des Sciences Naturelles pour l’expo «Antarctica» (jusqu’au 30/08/2020): on vous y emmène en vidéo par là. Faites aussi un détour par les USA au Arts & Marges pour la décalée «L’AMÉRIQUE N’EXISTE PAS! (Je le sais j’y suis déjà allé)» (jusqu’au 02/02/2020). Ne loupez surtout pas la nouvelle expo du MIMA, «Obsessions»: nous, on y resterait bien dormir. Et enfin, retournez dans le temps à l’Atomium via la plongée immersive dans les peintures du grand maître flamand avec l’expo « Bruegel, a poetic experience ».

La nature morte ne l’est pas

Ce week-end à Bruxelles, la culture n’est pas morte
Klaus Pichler, Skeleton in the Closet
Le festival photo «Photo Brussels Festival» dévoile ses clichés pour la 4e fois dès ce week-end dans une trentaine (!!) de galeries, musées et bars, et même parcs, de Bruxelles. Impossible d’en dresser un résumé ici mais heureusement, une carte a été composée pour vous concocter votre petite balade du Wiels à Contretype en passant par la Fondation A, le Bota, les Halles Saint-Géry, Recyclart, le Korean Cultural Center ou le parc Wolvendael. Sachez aussi que le thème de cette édition sera la nature morte. L’expo principale se tient au Hangar Art Center, dans le Châtelain, où sont réunis une vingtaine de photographes.

+ «Photo Brussels Festival», jusqu’au 21/12 au Hangar, place du Châtelain 18 à 1050 Ixelles, et dans une trentaine de lieux à Bruxelles.

World, metal ou avant-garde

Ce week-end à Bruxelles, la culture n’est pas morte
Jam in Jette
Rayon musique, on ira d’abord du côté du Centre culturel de Jette ce samedi 16/11 pour la version «indoor» du festival Jam in Jette(8€, dès 19h45). Comme d’habitude: pas de tête d’affiche là-bas mais une affiche world aussi métissée que partagée. Pour cette 15e édition, vous voyagerez du Brésil au Niger en passant par le Bénin ou l’Iraq sur des rythmes jazz, reggae, electro et afrobeat.

Plus sauvage, le festival Nuits Plasmades salles de la Communauté française pose ses enceintes au Magasin 4 (vendredi 5€, samedi gratuit) pour deux soirées «rock dur» entre psyché, punk, metal, hardcore et noise.

Ce week-end à Bruxelles, la culture n’est pas morte
May Mayer
Carrément alternatif, le Schievdéroule tout ce qui se fait de plus pointu sur la jeune scène contemporaine européenne. Ça se passe ces 15, 16 et 17/11 au Beursschouwburg. Outre quelques pépites belges, les artistes y viennent du Danemark, Italie, France, Portugal, Suède ou Angleterre via la plateforme européenne SHAPE. Ils déroulent tout le spectre de la musique d’avant-garde, de la plus ouatée à la plus tonitruante. Et l y aura même du concert assis! Des conférences (dont une sur l’écoute dans les ruines du capitalisme par le prof liégeois Alexandre Galand) et un marché du disque complètent le planning.

Sur le dancefloor enfin, c’est la DJette française Jennifer Cardini qui vous emmène au bout de la nuit pour la 6e soirée Hangar, un marathon de 12h dont le lieu est tenu secret jusqu’au bout ou presque. Tickets: 20€. Y en aura pas pour tout le monde.

Des pages qui payent

Ce week-end à Bruxelles, la culture n’est pas morte
EdA - J. R.
On aime bien la grande Bouquinerie de la Croix-Rouge, qui déballe ses centaines de caisses de livres dans le garage des ambulances de Uccle. C’est ainsi plus de 100.000 bouquins qui sont à saisir pour une bouchée de pain jusqu’à ce dimanche 17 novembre. La sélection brasse très large puisqu’on y trouve aussi bien des antiquités de valeur que des romans de la dernière rentrée littéraire. Polar, SF, BD, sociologie ou cuisine en sont aussi. Un rayon «kets» est évidemment prévu, comme tout un coin consacré à Bruxelles. Comme d’hab, les bénévoles en gilet rouge y ont fait un travail faramineux pour tout ranger thématiquement: si vous cherchez, vous trouverez (facilement). Que ceux qui ont une caisse de bananes qui traine n’hésitent pas à l’emporter: tout doit partir. Bah oui: tous les bénefs renforcent les actions de la Croix-Rouges envers les familles précarisées et SDF de Bruxelles.

+ «Bouquinerie de la Croix-Rouge 2019», jusqu’au dimanche 17 novembre de 9h à 18h au siège de la Croix-Rouge, 96 rue de Stalle à 1180 Uccle

6h à 4,50m de haut

Ce week-end à Bruxelles, la culture n’est pas morte
Espace Catastrophe
Le cirque reste une bonne option pour les sorties familiales. Nouvelle opportunité ce vendredi à la «Nuit du Cirque.Brussels», décrochage belge d’un événement français. C’est l’Espace Catastrophe qui se fait Monsieur Loyal pour cette fête qui vous emmènera de l’heure de l’apéro à minuit, peut-être sur un équilibre de plus en plus précaire. Vous y verrez du parkour acrobatique, de la jonglerie «à grande hauteur», du trapèze... Et puis ce défi hors norme: Johanne Humblet tentera de rester en équilibre 6h sur un fil à 4,50m de haut! Si vous n’avez pas le vertige: postulez! Clowns à nez rouge: s’abstenir.

+ «La Nuit du Cirque.Brussels», dès 17h30 à l’Espace Catastrophe (Anciennes Glacières de Saint-Gilles), rue de la Glacière 18 à 1060 Saint-Gilles, 8/5€

Boire un film

Ce week-end à Bruxelles, la culture n’est pas morte
BIER! Bière!
Pour une fois dans cet agenda, on ne vous abreuve pas de conseils brassicoles. Mais quand même: si vous aimez ça, il serait dommage de passer à côté du docu «BIER! Bière!», sous-titré «les Belges et la bière». Parce que l’avant-première vous fait justement mousser ces 16 et 17 novembre au Palace. «Passion, expertise et amour», explique la boîte de prod de ce film de 93 minutes réalisé par Friedrich Moser. Si les sonorités de ce nom vous font penser aux étiquettes de pilsner, c’est normal: l’homme vient d’Autriche. Mais Bruxelles ne lui est pas inconnue puisqu’il y a tourné «The Brussels Business», dans les coulisses du lobbying européen. Les projections inaugurales seront assaisonnées de la présence de 4 représentants brasseurs de la capitale: Cantillon et Brasserie de la Senne (samedi), puis Brussels Beer Project et En Stoemelings (dimanche). Une raison de plus d’aller le boire. Euuuhh, «voir».

+ «BIER! Bière!», ces 16/11 (14h30) et 17/11 (11h) au Palace