BARVAUX

PHOTOS et VIDEO|La lecture de la Reine Mathilde à des élèves de Barvaux

La Reine Mathilde est en visite ce jeudi à l’Institut du Sacré-Coeur de Barvaux pour soutenir la lecture à haute voix.

La Reine est à Barvaux ce jeudi, elle y rencontre des élèves de deuxième secondaire de l’Institut du Sacré-Coeur.Elle y soutient la lecture à haute voix pour encourager les adultes et les enfants à la lecture.

C’est un moment toujours agréable que de se faire lire une histoire. Mais que dire si cette histoire vous est racontée par sa majesté la reine Mathilde en personne ? Cette expérience, qui n’est pas du tout une fiction, a été vécue hier par 24 élèves du 1er degré de l’Institut du Sacré-Coeur de Barvaux. Cette visite royale, pour le moins originale, s’inscrivait dans le cadre du Prix Première Victor du livre jeunesse
Installée sur une chaise, la reine Mathilde a donc entamé la lecture d’extraits tirés des romans Hope de Xavier Deutsch et Terre des brumes de Cindy Van Wilder, ouvrages qui font partie de la sélection 2019-2020 de ce prix, dont il s’agit de la deuxième édition.
L’Institut barvautois fait partie, depuis cette année des 38 écoles qui devront départager les cinq auteurs en lice. L’ISC qui, au fil de l’année scolaire, organise bon nombre de moments et d’activités pour (re) donner le goût de la lecture aux adolescents.
Des adolescents qui ont pu poser bon nombre de questions à la reine Mathilde qui en retour, leur a transmis sa passion de la lecture.
Avant cela, la reine Mathilde est arrivée aux alentours de 10 h, au niveau du rond-point en Charotte. Là, les élèves des différentes écoles primaires de l’entité durbuysienne l’attendaient avec impatience en lançant des : « Vive la reine, Vive Mathilde ».
La lecture-plaisir  au centre des discussions
Accueillie par le gouverneur, Olivier Schmit ; le bourgmestre de Durbuy Philippe Bontemps ; le président du PO, Pierre Neuville et la directrice Sandrine Quirynen, elle a ensuite participé à une table ronde en compagnie de l’équipe pédagogique de l’ISC, d’élèves qui ont partagé leur goût de la lecture, mais aussi de Patricia Vergauwen et Francis Van de Woestyne, fondateurs du Fonds Victor et des coordinateurs de ce fonds. Un riche moment d’échange où les livres et le plaisir qu’ils procurent étaient au centre des conversations.
Une heure plus tard, la reine s’en retournait déjà vers le Palais, non sans avoir pris un dernier bain de foule avec les 300 élèves de l’Institut du Sacré-Coeur, qui avait dressé une véritable haie d’honneur, drapeaux belges à la main.
Une belle histoire finalement, comme dans les livres !

 

Le Fonds Victor : « Un enfant qui lit sera un adulte qui pense »

« Victor était un petit garçon qui lisait énormément. Il a appris à lire grâce à un bibliothécaire formidable qui lui lisait des histoires. Par la suite, Victor s’est plongé dans d’autres livres. Il avait 13 ans. »… Ces mots, émouvants, émanent de Patricia Vergauwen, la maman de Victor, tragiquement décédé le 4 novembre 2016. C’est en souvenir de leur fils Victor que Patricia Vergauwen et Francis Van de Woestyne, journaliste à La Libre Belgique, ont fondé la Fondation qui porte son nom. C’est en évoquant son souvenir qu’ils ont accueilli la reine Mathilde et présenté l’objectif de ce fonds : « Nous voulons encourager les jeunes de 12 à 15 ans à la lecture. À cet âge-là, les adolescents découvrent un nouvel environnement scolaire, de nouveaux amis, de nouvelles activités. C’est à cet âge-là que l’on constate une réduction de temps passé à la découverte des livres, même chez les bons lecteurs. Or, c’est un âge où on ne peut qu’encourager les jeunes à se plonger dans les livres. Cela leur permettra de développer leur sens critique, plus que jamais indispensable dans le monde d’aujourd’hui. Le slogan du Fonds Victor est d’ailleurs : “ Un enfant qui lit sera un adulte qui pense ”. La rencontre entre reine et les élèves de Barvaux est à ce titre un magnifique encouragement pour notre association, mais aussi pour les 37 autres écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui comme l’institut du Sacré-Cœur participent au Prix Première Victor du livre jeunesse. » La RTBF et le Fonds Victor se sont en effet associés pour créer ce prix littéraire qui s’adresse aux jeunes de 12 à 15 ans. Ce prix vit actuellement sa deuxième édition et le lauréat, qui succédera à Fabienne Blanchut en 2019, sera connu à la prochaine Foire du livre de Bruxelles. Concrètement, il sera désigné par les élèves des 38 écoles qui sont amenés à lire les cinq romans en lice : Jusqu’ici tout va bien de Marie Colot (Alice) ; Ceinture blanche de Lola Mansour (Ker éditions) ; Spinder de Simon Van der Geest (La Joie de Lire) ; Hope de Xavier Deutsch (Mijade) ; Terre des brumes de Cindy Van Wilder (Rageot). Le Fonds Victor, géré par la Fondation Roi Baudouin, initie en outre, plusieurs autres actions pour redonner aux jeunes ce goût de la lecture, en soutenant notamment des projets scolaires, en organisant une journée Victor de la littérature….