MONDE

Peste porcine: une rivière sud-coréenne rouge du sang des bêtes abattues

Une rivière sud-coréenne proche de la démarcation avec le Nord a pris une teinte rouge vif en raison du ruissellement du sang de milliers de cochons abattus dans le cadre des efforts de Séoul pour endiguer la peste porcine africaine.

La Corée du Sud a tué plus de 380.000 porcs depuis l’annonce le 17 septembre du premier cas de ce virus, qui n’est pas dangereux pour l’homme mais très virulent pour les cochons d’élevage et les sangliers sauvages et qui entraîne des hémorragies pouvant être fatales en quelques jours.

L’abattage du bétail contaminé est le seul moyen de prévenir la propagation de l’épizootie.

Une ONG sud-coréenne a indiqué que d’intenses précipitations la semaine dernière sur un site d’enfouissement de bêtes abattues, qui en compte 47.000, avaient eu pour conséquence de lessiver dimanche leur sang vers la rivière Imjin, la colorant en rouge.

«Cela a suscité l’inquiétude des habitants de la zone», a déclaré Lee Seok-woo, qui dirige l’association Yeoncheon Imjin River Civic Network. «Ce qui est aussi difficile à supporter est l’odeur. On me dit que beaucoup d’agriculteurs ne peuvent plus travailler à cause de l’odeur insupportable».

Le ministère sud-coréen de l’Environnement a diffusé un communiqué indiquant que le problème du sang des carcasses qui s’est déversé dans le fleuve avait désormais été «géré comme il se devait» au moyen notamment de pompes, et affirmé que l’eau courante n’avait pas été contaminée.