BIÈRE

Le Brussels Beer Project met la barre... plus bas: Pico Bello, «première bière zéro artisanale de Belgique»

Le Brussels Beer Project met la barre... plus bas: Pico Bello, «première bière zéro artisanale de Belgique»

Sébastien Morvan et Olivier De Brauwere, fondateurs du BBP, vont pouvoir trinquer autant de fois qu’ils le veulent avec leur Pico Bello. Brussels Beer Project

La Pico Bello, première bière artisanale belge sans alcool, est la nouvelle création du Brussels Beer Project. La brasserie de Dansaert la lance en canette, pour répondre à une tendance de plus en plus franche pour des bières légères.

Le Brussels Beer Project lance ce 14 novembre ce qu’il appelle «la première bière zéro artisanale» de Belgique: une cannette de bière NA à 0,3% d’alcool. Cette nouvelle création se définit comme une «sour hazy IPA», soit une bière amère et acide, qui se caractérise par son aspect trouble. La brasserie bruxelloise veut par là se distinguer des «bières sans alcool fades et sucrée».

Cette Pico Bello, c’est son nom, est brassée à Lochristi chez De Proef, qui disposait de l’expertise et de l’équipement nécessaire à ce processus que le BBP ne pouvait assurer chez lui. «Nous avons collaboré avec De Proef sur une fermentation alternative et des souches de levures ayant la particularité́ de créer des esters fruités en produisant un minimum d’alcool», explique la brasserie de Dansaert dans un communiqué. «Dès lors, la bière n’a pas subi l’habituel processus industriel de désalcoolisation entraînant également la disparition de nombreux arômes volatils».

Le Brussels Beer Project met la barre... plus bas: Pico Bello, «première bière zéro artisanale de Belgique»
Une «zéro» qui reste trouble. Brussels Beer Project
En 2018, le marché de la bière «zéro» (légalement sous la barre des 0,5%) a augmenté de 30% en Belgique. En Allemagne et aux Pays-Bas, la production a décuplé en 10 ans. Outre les grands industriels belges, on a vu s’y mettre des étiquettes internationales de renom comme Mikkeller, Tempest, Brewdog ou Brooklyn.

30 bières sous les 5%

Ces «NA» s’inscrivent dans une tendance vers des bières légères de plus en plus marquée sur le marché artisanal. Comme d’autres brasseries, le BBP vient d’ailleurs aussi de sortir une nouvelle création de type «session», soit une bière de soif très légère mais goûtue, généralement assez sèche. La session s’est popularisée dans le monde anglo-saxon car elle peut se boire rapidement et... à répétition. La «Super Session» du BBP ne titre ainsi «que» 2,9%. «Nous avons brassé plus de 30 bières différentes sous la barre des 5% d’alcool», confirme la brasserie.

La Pico Bello ne sera disponible qu’en cannettes, «une tendance venue des meilleures brasseries hors de nos frontières». Ce format, qui est de moins en moins perçu négativement même hors de l’univers des «beer geeks», est plus léger, et donc «plus facile à transporter et à refroidir». Pour les brasseurs artisanaux et leurs fans, surtout, «la canette protège de la lumière et de l’air: elle permet donc de conserver au mieux les arômes». Fin 2020, le BBP prévoit d’ailleurs une encanneuse sur le site qu’il va construire au bassin de Biestebroeck, le long du canal à Anderlecht.