FOOT AMATEUR

Le best of foot local: faux triplé pour parfaits homonymes, arbitrage «anti-germano», si le VAR était là…

Le best of foot local: faux triplé pour parfaits homonymes, arbitrage «anti-germano», si le VAR était là…

Jérôme Borremans (en vert) s’est offert un triplé. ÉdA

Un but d’anthologie? Un résultat historique? Une anecdote insolite? Chaque lundi, L’Avenir décortique l’actualité du foot régional.

Le tour des régions du foot local promet toujours son lot de surprises. Cette semaine ne déroge pas à la règle avec pas mal d’actions qui valent le détour pour un week-end dédié aux coupes provinciales.

+ Tout le foot amateur wallon en vidéo

1.Deux triplés pour le duel des Jérôme

Du côté de Stéphanois (P3C Brabant wallon), le duel opposant l’équipe B locale à celle de Villers a tourné au mano à mano entre deux buteurs: Jérôme Borremans et Jérôme Dechenne. Le premier a inscrit les trois buts des Verts, tandis que le second s’est lui offert un triplé pour les Villersois. De quoi se quitter bons amis au coup de siffler final: 3-3.

2.Il démissionne… et flingue l’arbitrage «anti-germano»

Guy Putters n’est plus le coach de Butgenbach (P3D liégeoise). La défaite à Verviers était celle de trop pour celui qui a remis sa démission à même le terrain, avant de flinguer l’arbitrage francophone dans la série: «J’en ai marre de ces arbitres francophones qui font la bise aux supporters, joueurs et entraîneurs adverses puis sifflent clairement contre nous.»

3.Virton rêve d’exploits plus grands encore

Dans une ambiance des (tout) grands soirs, Virton est donc passé tout proche d’un plus grand exploit encore. Car terminer à la deuxième place de la première phase de la compétition en est assurément déjà un, d’exploit, pour le club promu! Mais Dino Toppmöller, le coach des Gaumais, en est convaincu: «On peut le refaire». Virton n’a donc pas abandonné l’idée de créer un exploit plus grand encore: celui de disputer la finale pour la montée en D1A.

4.Faux triplé pour parfaits homonymes

On se demande bien comment le coach d’Amblève B (P4G liégeoise) s’y prend pour les distinguer: pas qu’ils soient jumeaux (l’un est de 997, l’autre de 1999), ils ne se ressemblent pas et non sont même pas frangins, mais ils portent tous les deux le même nom… et le même prénom! Ainsi, quand vous lirez que «Luca Gallo» a inscrit les trois buts de son équipe contre Waimes B, il ne faudra pas y voir un triplé, mais un doublé de Luca et un autre but de… Luca.

5.Les Rouges remportent le «clasico» de la P1 luxembourgeoise

Les Rouges contre les Mauves, ça fleure bon le clasico. Mais pas question ici de Standard ni de Sporting, encore moins de Liège ou d’Anderlecht. On parle ici du «clasico» de P1 luxembourgeoise entre La Roche et Libramont! Et à ce petit jeu, ce sont les Rouges qui l’ont largement emporté face aux Mauves: 4-0!

6.Un bouquet final de 7 roses

Lorsqu’à l’entame de la dernière demi-heure le marquoir affichait toujours 0-1, difficile de penser alors que tout allait s’emballer à Warcoing-Gilly (P1 Hainaut). Pourtant, une demi-heure plus tard, ce même marquoir affichait un tout autre score: 4-4! Avec sept buts tombés dans les 30 dernières minutes, les gars de Warcoing et de Gilly ont offert un bouquet final digne des plus grands feux d’artifice…

7.Des renards face à un gardien des champs

Dans le sommet liégeois de la D3 Amateurs B entre Stockay et Tilleur, ce sont les premiers, en vrais renards des surfaces, qui sont sortis victorieux au terme d’une rencontre palpitante (3-1). Mais en aurait-il été autrement si les visiteurs avaient pu terminer la rencontre… avec un «vrai» gardien de but? En effet, Tilleur n’avait pas de deuxième gardien sur la feuille de match et la blessure de Fillieux a contraint le joueur de champs Beaupain à terminer la rencontre entre les perches.

8.Remontada vers le sommet

Dans le sommet de la P2B Brabant wallon, Grez a dû attendre la dernière demi-heure pour amorcer sa remontée face à Orp. Menés 0-2, les Gréziens ont inscrit trois buts sur corner, de sorte à l’emporter et garder la tête du classement.

9.Encore les acteurs d’une bagarre générale

Rien ne va plus du côté de Mellet (P4H Hainaut). Alors qu’ils menaient 0-2 sur la pelouse de Rance, les joueurs melletois ont été, une nouvelle fois, les acteurs d’une bagarre générale. De quoi encourager le président du club à prendre une décision drastique? La possibilité de scratcher dès ce jeudi l’équipe A du club est en effet une possibilité qui sera discutée jeudi.

10.En voilà qui auraient aimé avoir le VAR…

Ah, que les acteurs de provinciales aimeraient parfois bénéficier eux aussi de l’intervention du VAR. Si, si, cette ingéniosité humaine qui corrige les erreurs arbitrales en temps réel et dénature ainsi le sel du football! Mais bon, du côté d’Onhaye (D2 Amateurs), cette fois, on aurait donc bien aimé l’avoir, ce fameux VAR. Pourquoi? «Pour moi et pour le visionneur, il n’y avait pas penalty», évoque le T1 walhérois, battu à Givry sur ce coup du sort (1-0): un penalty que, visiblement, seul un juge de touche avait vu.