LIÈGE

Les travailleurs de Bpost à Liège ont repris le travail

Les travailleurs de Bpost à Liège ont repris le travail

Reporters

Réunis mardi matin en assemblée générale, les travailleurs de Bpost à Liège ont décidé de reprendre le travail après cinq jours de grève, a-t-on appris mardi auprès de la CSC Liège-Verviers-Ostbelgien. Ils dénonçaient les conditions de travail liées à une réorganisation.

Début de semaine dernière, les quelque 200 travailleurs assurant les tournées et collectes du bureau de distribution de Bpost à Liège ont entamé une grève à la suite d’une réorganisation du travail en raison des travaux du tram. La grève s’est poursuivie toute la semaine, ce qui a eu pour conséquence la non-distribution de courrier et de colis sur l’ensemble du territoire de la ville de Liège. Seule la distribution des quotidiens était assurée.

Les travaux du tram générant des problèmes de déplacement dans la ville, une réorganisation du travail a été mise en place. «Par exemple, les moyens de locomotion ont été changés pour certains facteurs qui se retrouvent désormais à pied alors qu’ils étaient en camionnette. Mais ils disposent du même temps pour effectuer leur travail», soulignait vendredi Michel Mazy, permanent CSC-Transcom.

La direction a proposé de lister les difficultés rencontrées pour ensuite envisager une manière d’y remédier et s’est engagée à recruter des intérimaires pour faire face à l’augmentation de travail en période de fin d’année. Ce n’est toutefois pas suffisant pour les travailleurs. Ceux-ci réclament «des solutions immédiates et structurelles».

Vendredi, seuls 30% des travailleurs s’étaient exprimés en faveur de la reprise du travail. À la demande de la direction, ceux-ci avaient alors été affectés à la distribution des colis.

Mardi matin, au cours d’une nouvelle assemblée générale, les travailleurs du bureau de Liège ont finalement décidé de reprendre le travail. «Ils vont respecter scrupuleusement la nouvelle organisation des tâches. À charge de la direction de pallier le manque d’efficacité de celle-ci», précise Michel Mazy.

Une nouvelle assemblée est prévue vendredi pour faire le point.