WELKENRAEDT

Conjoint violent: elle porte plainte

Conjoint violent: elle porte plainte

L’homme a reconnu donner des gifles à son épouse, mais nie les violences plus graves. Heymans

Jeudi, une dame a porté plainte contre son mari violent. Les policiers ont mis plusieurs jours avant de l’intercepter à Welkenraedt.

Un jeune homme de nationalité serbe a été privé de liberté, suspecté de violence conjugale, a indiqué dimanche le parquet de Liège. Âgé d’une vingtaine d’années, l’individu est actuellement en procédure de régularisation de son séjour en Belgique. Le dossier a été mis à l’instruction et une demande de mandat d’arrêt a été formulée.

Le suspect est présenté comme ayant une addiction aux paris sportifs et étant un grand consommateur d’alcool. Il serait régulièrement violent envers son épouse, d’origine serbe, depuis la naissance de leur premier enfant en 2015.

Il y a quelque temps, la victime a quitté le domicile conjugal pour se réfugier chez sa belle-sœur avec leurs deux enfants. Après 15 jours, la dame qui l’hébergeait lui a demandé de quitter les lieux. Mais la jeune femme a déclaré qu’elle préférait vivre dans la rue avec ses enfants plutôt que retourner vivre avec son mari.

La belle-sœur a alors encouragé la victime à porter plainte, le 6 novembre dernier.

Après plusieurs jours, l’homme a finalement été intercepté par les services de la zone de police du Pays de Herve à Welkenraedt. Il reconnaît donner de temps à autre une gifle à son épouse, mais nie les violences plus graves et tout coup porté à ses enfants. Il nie également son problème d’alcool.

Le père du suspect a quant à lui reconnu la violence de son fils et a déclaré être venu en Belgique parce qu’il avait peur pour sa belle-fille.


Nos dernières videos