MONDE

Bangladesh: 1,5 million de personnes évacuées à l’approche d’un cyclone

Bangladesh: 1,5 million de personnes évacuées à l’approche d’un cyclone

Les habitants ont pris certaines précautions. AFP

Le pays est régulièrement touché par des cyclones qui ont fait sur les dernières décennies des centaines de milliers de morts, et dont la fréquence et l’intensité ont augmenté ces dernières années.

Les autorités du Bangladesh ont évacué vendredi 100 000 personnes des villages côtiers et des îles et prévoyaient d’en évacuer dans la journée un total d’un million et demi avant l’arrivée du cyclone Bulbul, attendu pour samedi en début de soirée.

Une bonne partie de la côte et les deux principaux ports du pays, Mongla et Chittagong, attendent en état d’alerte maximale ce cyclone qui pourrait s’accompagner de vagues de deux mètres de haut, et de vents atteignant 120 km/h.

Bulbul devrait toucher terre près des Sundarbans, une région faite d’innombrables bras et canaux du delta du Gange et qui abrite la plus grande forêt de mangrove du monde.

Un pays régulièrement frappé par des cyclones

Le Bangladesh est un pays plat situé pour l’essentiel à moins de 12 mètres au-dessus du niveau de la mer, et pour 10% de son territoire, en-dessous de ce niveau. Il est régulièrement touché par des cyclones qui ont fait sur les dernières décennies des centaines de milliers de morts, et dont la fréquence et l’intensité ont augmenté ces dernières années.

Les autorités ont toutefois nettement amélioré la capacité de préparation ces dernières années. En février dernier, Fani, le plus gros cyclone à avoir frappé le pays depuis cinq ans, n’a tué qu’une dizaine de personnes.

Par comparaison, en 2007, le cyclone Sidr avait fait plus de 3 000 morts.