article abonné offert

NAMUR

À la place de Dustin Hoffman et François Cluzet, pourquoi pas un acteur handicapé?

À la place de Dustin Hoffman et François Cluzet, pourquoi pas un acteur handicapé?

La table ronde a permis un vrai échange entre le public et les intervenants, dont le philosophe Josef Schovanec. ÉdA

La 5e édition du TEFFa démarré sur les chapeaux de roues avec, notamment, un débat sur la place donnée aux acteurs capables autrement.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 28 des 341 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?