HUY

Un daim aux portes de la centrale

Un daim aux portes de la centrale

Le daim s’est-il échappé du site de la centrale où du gibier? Impossible de l’assurer. Mais la bête a été attrapée par la police et amenée à l’intérieur. Doc

Un daim errait ce matin devant la centrale de Tihange à Huy. Le site nucléaire abrite depuis des années une population de gibier. Mais celui-ci pourrait venir des alentours, eux aussi boisés.

Ce vendredi 8 novembre, un Amaytois a partagé sur Facebook une vidéo plutôt surprenante, qui est vite devenue virale. Sur celle-ci, on aperçoit un daim qui se promène, calmement, aux abords de la centrale de Tihange, près du rond-point. « Il était 8h15, vendredi matin, quand je suis passé en voiture devant la centrale, explique Michaël Coupé, 21 ans, d’Amay. J’ai vu sur ma gauche cet impressionnant cervidé se promenant près de la centrale nucléaire. C’était une fameuse bête. Et elle avait l’air de savoir où elle allait, en passant même sous la barrière de sécurité.» Une rencontre plutôt étonnante qui a interpellé d’autres automobilistes dont certains ont appelé la police afin de mettre la bête en sécurité.

Ce daim aux imposants bois palmé s’est-il échappé du site clôturé de la centrale? On sait en effet que plusieurs cervidés vivent sur une partie boisée du site nucléaire, devenu leur domaine, des cervidés qu’on peut parfois observer à travers les grillages d’enceinte. «Cela veut-il dire qu’il y a un trou dans la clôture et que dès lors, la sécurité de l’accès à la centrale laisse à désirer?», s’inquiétait une internaute.

La porte-parole d’Engie Electrabel tient à préciser que le daim est très probablement venu d’ailleurs. «Il est fréquent d’apercevoir du gibier dans les alentours, et pour cause: la centrale de Tihange est située sur une zone de 75 hectares en majorité boisée», explique Anne-Sophie Hugé. Cependant, il est plus rare d’admirer le gibier quotidiennement par la fenêtre, sauf si vous travaillez à la centrale. Là-bas, le gibier vie en harmonie avec les employés.