COMMENTAIRE | Une page ce soir, tout un chapitre en mars ?

COMMENTAIRE | Une page ce soir, tout un chapitre en mars ?

Virton peut écrire la plus belle page de son histoire ce soir BELGA

Découvrez le commentaire de Daniel Jonette sur le match de ce soir entre Virton et OHL.

C’est Jacky Beurlet puis Michel Renquin au Mexique. Et Serge Reding à Mexico. C’est le lob de Philippe Albert face à Schmeichel. Ou son but face aux Hollandais. C’est Thomas Meunier et son coup du foulard. Ou son but en petite finale, contre les Anglais.

C’est Ingrid Lempereur à Los Angeles. Véronique Collard à Barcelone. Maxime Mottet à Rio. Et Anne Goffin à Séoul. C’est Axel Zeebroek en tête du triathlon à Pékin. C’est Julien Watrin avec les Tornados. Antoine Gillet et Élisabeth Davin eux aussi dans les relais.

C’est Harry Van Barneveld à Atlanta. Fabienne Dufour à Sydney. Et Brigitte Olivier avec elle.

C’est Maxime Monfort dans le top 10 de la Vuelta.

C’est Neufchâteau qui élimine Pepinster, c’est le Lorrain qui sort Charleroi, Libramont qui s’offre l’Antwerp ou Fabrice Genchi qui fait le buzz à Courtrai. C’est Virton qui bat Eupen.

C’est Renaud Emond qui marque en finale de la Coupe. Ou Tim Castagne qui rejoint Meunier chez les Diables. C’est le but d’Anthony Englebert contre Porto. Et celui de Jean-Claude Bouvy face à Sofia. C’est encore Jean-Pierre Burny sur ses rivières, Claudy Weibel avec ses boules ou Alain Hubert au pôle Nord. Roch Gérard le Zèbre, Guillaume François le Hurlu, Arsène Vaillant le Mauve ou Gauthier Remacle le Rouche.

C’est Philippe Lichtfus qui remporte la coupe nationale en volley. Ou Laurence Thiry qui aligne les doublés avec les basketteuses de Saint-Servais.

C’est Françoise Métivier et le Junior arlonais parmi l’élite. C’est Basile Meunier acclamé à Rio. C’est Michaël Velter et son triple saut à 17 m.

Et ce soir, c’est peut-être une autre belle page de l’histoire du sport luxembourgeois que l’Excelsior Virton et plus de quatre mille supporters peuvent écrire. Avant d’ouvrir un nouveau chapitre en mars ? Ô Luxembourg, ô terre maternelle…