ATHLÉTISME

Jonathan Borlée malade et rapatrié vers Katmandou en hélicoptère

Jonathan Borlée malade et rapatrié vers Katmandou en hélicoptère

Jonathan Borlée n’a pas pu aller jusqu’au bout de l’expédition menée par les Belgian Tornados. Photo News

Le recordman de Belgique du 400m, malade depuis plusieurs jours, a dû écourter d’un jour son séjour sur les pentes de l’Everest où les Belgian Tornados effectuent un team-building depuis le 25 octobre.

L’expédition qu’effectuent les Belgian Tornados dans l’Everest depuis deux semaines s’est arrêtée prématurément pour Jonathan Borlée, ce vendredi 8 novembre. Malade depuis quelques jours, le jumeau de Kevin s’était accroché pour arriver au camp de base népalais, objectif de départ, situé à plus de 5 000 mètres d’altitude. Mais alors que le groupe avait encore un jour de marche à son programme, le recordman de Belgique a dû se résoudre à quitter la montagne, après s’être senti mal. Il a été pris en charge par les guides, qui les accompagnent. Ceux-ci l’ont mis sous oxygène, le temps qu’il retrouve ses esprits et qu’il se mette debout. Il n’en demeurait pas moins trop faible pour continuer son chemin et fut transporté en hélicoptère jusqu’à un hôpital de Katmandou où l’on contrôla son état de santé. Dans la soirée, il a pu regagner son hôtel. Les Borlée, Julien Watrin, Robin Vanderbemden, Jonathan Sacoor et leurs accompagnateurs seront de retour en Belgique début de semaine prochaine après ce team building extrême, servant de première étape sur la route des Jeux olympiques 2020. C’est la troisième fois qu’ils font une telle expédition. En 2011, ils étaient allés sur un glacier dans le Grand Nord, en compagnie de l’explorateur belge Alain Hubert, et en 2015, ils s’étaient rendus dans le Grand Canyon.