Les cinq matches à ne pas louper ce week-end en P2-P3

Les cinq matches à ne pas louper ce week-end en P2-P3

Bouillon, en jaune, ira à Saint-Hubert B EDA Loïc Ménagé

Comme chaque vendredi, voici notre petite sélection des rencontres à ne pas rater ce week-end.

2A, Aubange - Saint-Mard, dimanche, 15 h
Avec quatre points d’avance sur Aubange, Saint-Mard se rend à Halanzy ce dimanche pour affronter son dauphin. Les Bleus, qui comptent six points de plus que l’an passé à pareille époque, peuvent mathématiquement être champions d’automne s’ils s’imposent. Philippe Gomrée sera à coup sûr privé de Thibaut Schweig, blessé depuis la quatrième journée, et de Mangabu, touché à Messancy. Par contre, Gustin et Saintmard sont réapparus sur le banc la semaine passée et rentrent en ligne de compte. À Aubange, le précieux Bellanger a rejoué la semaine passée et a rassuré la défense des Rouge et Noir, qui devrait être privée de Renard.

2B, Saint-Hubert B - Bouillon, dimanche, 14 h 30
Avec cinq points, Saint-Hubert B est avant-dernier. Ce dimanche, les Borquins reçoivent Bouillon, bon dernier avec quatre points et privé de Manderrier, suspendu. Les Bouillonnais, déjà déforcés, devront en plus s’aligner sans Guktnecht, leur renfort de Poupehan. Blessé au genou face à Wellin, l’arrière latéral souffre d’une rupture des ligaments croisés antérieurs, d’une entorse du ligament extérieur et d’une lésion au ménisque et au tibia. « Il s’est blessé tout seul, soupire Gaël Lagrange. En voulant récupérer un ballon, il a sauté et en retombant, tout a craqué. Sa saison est évidemment terminée. »

2C : Halthier - Bastogne, dimanche, 14 h 30
Même s’il a perdu quelques cadres cet été, Halthier reste un sérieux client. La cinglante défaite à Tenneville a toutefois renvoyé les Nordistes à dix longueurs du leader, Bastogne, qu’ils reçoivent ce dimanche. Un Léo qui a profité des hésitations de ses poursuivants pour s’échapper : il compte huit points d’avance sur son premier dauphin, Melreux-Hotton. Halthier, lui, sera privé de Lansival (suspendu) pour ce choc. « Mais je suis persuadé qu’il y a moyen de les faire douter, d’autant que leurs résultats sont souvent étriqués », estime le coach d’Halthier Pierre Jacob.

3D : Sainte-Ode - Sibret, samedi, 20 h
Le principal choc de cette journée, il opposera Sainte-Ode à Sibret. Le derby entre le deuxième et le troisième est programmé samedi soir à Tillet (20 h). Après avoir tenu Vaux-sur-Sûre en échec la semaine dernière, Bernard Lutgen et ses joueurs espèrent bien engranger à nouveau.

3F : Harre-Manhay - Odeigne, dimanche, 19 h 30
Le derby communal entre Harre-Manhay et Odeigne d’attirer pas mal de monde. D’autant que les deux voisins font feu de tout bois depuis le début de saison, avec Henricot et Habotte d’un côté, Sternon et Somlette de l’autre. Les deux équipes carburent à une moyenne de quatre buts par match (4,5 pour Harre, 3,9 pour Odeigne).
Harre-Manhay, qui compte toujours le maximum de points après dix journées, a l’occasion de repousser Odeigne à six longueurs avant d’affronter Lierneux, son autre grand rival, la semaine prochaine.