BASTOGNE

Deux ans de prison pour un coup de poing

Deux ans de prison pour un coup de poing

Photo d'illustration hodiho.fr

Un Marchois est condamné à deux ans de prison, dont la moitié avec un sursis de trois ans, pour avoir donné un coup de poing à une conductrice qu’il ne connaissait pas.

Le 15 novembre 2015, furieux qu’une voiture l’ait dépassé et se soit rabattue trop vite, arrêté à un feu rouge à Bastogne, Olivier Gauthier est descendu de son véhicule, a ouvert la portière de l’autre voiture et a donné un coup de poing à la conductrice.

«Elle souffre de répercussions permanentes en termes d’odorat et de goût, ce qui est très problématique quand on a suivi une formation de boulangère-pâtissière », avait expliqué l’avocat de la partie civile Me Pierre Coetsier.

L’expert a d’ailleurs retenu une incapacité permanente.

D’où la peine d’emprisonnement importante.

Le juge André Jordant a suivi le réquisitoire de Marie-Eve Bouillion en condamnant le prévenu à deux ans de prison. «Il n’est pas tolérable que le prévenu se soit emporté de la sorte, suite à un problème de circulation », peut-on lire dans le jugement.

Le casier judiciaire du Marchois comporte déjà plusieurs condamnations par le tribunal de police et par le tribunal correctionnel.

Vu l’ancienneté des faits, un sursis de trois ans lui est accordé pour la moitié de la peine. Par contre, comme Olivier Gauthier ne s’est pas présenté devant le tribunal, il n’a pu se défendre. Son absence «empêche le tribunal d’envisager d’autres mesures de faveur», stipule le jugement.

Il doit également verser 7 000€ à sa victime, à titre provisionnel. La victime sera examinée par un expert médico-légal chargé d’évaluer l’ampleur des dommages.