article abonné offert

BEAURAING

Beauraing: séquestrée durant trois jours, battue... et miraculée

Beauraing: séquestrée durant trois jours, battue... et miraculée

La victime a été séquestrée et battue pendant trois jours. Par un récidiviste. Reporters / DPA

Une Beaurinoise doit sa survie à un moment d’inattention qui lui a permis d’utiliser son GSM... après trois jours de séquestration.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 25 des 695 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos