JALHAY

Fusillade de Tiège: des peines de 15 ans et 12 ans requises

Fusillade de Tiège: des peines de 15 ans et 12 ans requises

Des peines de 15 ans et 12 ans de prison ont été requises mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège. ÉdA Philippe Labeye

Des peines de 15 ans et 12 ans de prison ont été requises mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège contre les prévenus suspectés d’être les principaux auteurs de la fusillade de Tiège.

Deux policiers avaient été atteints par des tirs issus d’armes de guerre.

Une fusillade avait opposé les prévenus aux forces de police la nuit du 13 au 14 octobre 2018 à Tiège (Jalhay). Pour échapper à un contrôle policier, des individus avaient pris la fuite puis fait feu sur des policiers qui tentaient de les immobiliser sur une bretelle de sortie d’autoroute. Des coups de feu avaient été échangés et deux policiers avaient été touchés par les tirs. Nicolas Grbesa, Tarek Benboujemaâ, Najib Bakrim et Mohamed Rebah avaient été confondus pour ces faits.

Deux policiers avaient été touchés par les tirs. Une balle de Kalachnikov avait perforé les deux jambes d’une policière. Un policier avait été touché au dos. Lors de l’audience des plaidoiries, les avocats des différentes parties civiles ont souligné la gravité des faits commis avec des violences extrêmes dans l’exercice de leurs fonctions.

Le parquet a requis une peine de 15 ans de prison contre Nicolas Grbesa et des peines de 12 ans contre Tarek Benboujemaâ et Najib Bakrim en insistant sur la prévention de tentative de meurtre. Mohamed Rebah, impliqué pour une prévention de recel, risque une peine nettement moins lourde.

Nicolas Grbesa a reconnu son implication mais son avocat, Me Zevenne, a soutenu qu’il n’avait pas tiré pour tuer. Il a sollicité une peine moins lourde.

Une audience sera encore nécessaire pour clôturer les débats avant la mise en délibéré.


Nos dernières videos